Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | À propos du site | L'auteur | Projets | Liens régionaux   

Hermione la réplique du 3 mâts de Lafayette

La « frégate de la liberté » en escale à Bordeaux

 

La frégate Hermione donne du canon en quittant Bordeaux  | photo 33-bordeaux.comL’Hermione est chargée d’histoire car c’est à son bord que Lafayette avait embarqué en 1780 en direction du nouveau continent pour apporter son soutien aux insurgés américains alors en lutte pour leur indépendance. A l’été 2015 c’est sur les traces de l’illustre marquis que la réplique de la frégate Hermione a parcouru à nouveau les océans pour un voyage commémoratif.

 

Après avoir réussi sa première traversée de l'Atlantique et avoir fait escale à Yorktown, Philadelphie, New York, Boston ... la Frégate Hermione de retour en France a effectué en aout 2015 sa seconde escale à Bordeaux.

15 000 visiteurs sur le pont de l'Hermione à Bordeaux

Au cours de sa dernière escale bordelaise l’Hermione a accueilli 15 000 visiteurs. Elle avait déjà reçu la visite de 13 000 personnes lors de son premier séjour dans le port de la lune en octobre 2014. Autant dire qu’entre la réplique de la frégate de Lafayette et la ville de Bordeaux c’est une belle histoire qui est engagée. Même si rien n’est aujourd’hui décidé il ne serait pas surprenant de la revoir à Bordeaux dans les prochaines années.

 

Hermione quais de Bordeaux

 

La « frégate de la liberté » fait son entrée dans le port de la lune 

 

 


 

Il n’est pas inutile de rappeler que la frégate Hermione que les Bordelais ont pu admirer à 2 reprises lors de ses escales a été construite dans l’ancien arsenal de Rochefort qui est aussi son port d’attache.

 

C’est l'Association Hermione-La Fayette qui a mené à bien ce projet qui aura nécessité 8 ans de travaux d’autant plus délicats que les plans du navire d’origine avaient disparu, et qu’il fallait aussi accepter de faire certaines concessions à la modernité (respect des normes actuelles et confort de l’équipage). 

 

 

Ainsi, pour les plans ce sont ceux du « navire jumeau » (on parle aussi de « sister-ship ») Concorde qui ont été utilisés. L’Hermione construite à Rochefort mesure un peu plus de 65 mètres de long, dispose d’une coque entièrement en chêne d’origine française qui aura nécessité 2 000 arbres, 3 mâts dont le plus grand mesure 54 mètres et 1 500 m2 de voilure. Elle est équipée de 26 canons pour boulets de 16 livres et de 8 autres pour boulets de 6 livres.  

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques vues réalisées lors d'une visite à bord

 

 

Pourquoi une réplique ? 

Pour ceux qui s’interrogent sur le fait qu’il a été nécessaire de construire une réplique en se demandant ce qu’est devenue la frégate originale, la réponse est simple. En 1793 la frégate Hermione première du nom a fait naufrage en heurtant des hauts-fonds au large du Croisic.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi Hermione ?  

Enfin concernant le nom « Hermione », c’est dans la mythologie grecque que l’on trouve la réponse où Hermione est la fille de Ménélas et la belle Hélène. En référence à sa mère, on dit qu’Hermione serait la « petite fille de l’océan ».

 

Salves de canon pour le départ de Bordeaux 

Le jour du grand départ, Jacques Rouaux d'Aéro Photo Industrie à bord de son avion Cessna « Québec 2 fois » a réalisé quelques vues aériennes de l'Hermione croisant un navire d'une tout autre époque, la barge d'Airbus Industries transportant une aile du A380. Il en publie quelques photos sur son blog vues aériennes Bordeaux.  

 

 

Concernant le départ de l'Hermione, gageons qu'il ne s'agit que d'un au revoir et que les bordelais reverront bientôt les voiles de la « frégate de la liberté » !

 

 

Toutes les informations utiles et un soutien pour l'Hermione 

L'Association Hermione-La Fayette présente sur un site Internet dédié la totalité des informations relatives à la construction de la frégate. Un site complet tant sur la période de construction que sur ses différentes escales. Une page spéciale de soutien permet également d’adhérer à l'association qui pilote le projet Hermione.

 

 

 

 


 

Thèmes associés  >>>|La Garonne à Bordeaux | 2011 Année du fleuve | La fête du fleuve | Les ponts de Bordeaux |
| Agenda 33-bordeaux |

 


 

 

 

 

Haut de page