Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | À propos du site | L'auteur | Projets | Liens régionaux   

Les Montgolfières à Saint Emilion

Chaque année en octobre depuis 2011

En 2011, et pour la première fois, était organisé à Saint Emilion un rassemblement de 15 montgolfières dans le ciel de la Cité Médiévale. Premier rendez-vous couronné de succès, les Montgolfiades de Saint Emilion devenant alors une des dates les plus importantes des manifestations de l'automne. Ayant suivi pratiquement toutes les éditions (sauf celle de 2012), je vous propose de retrouver ici les reportages au sol, ou en vol, que j'ai effectué.  

 

 

 

Thèmes associés  >>> | Saint Emilion cité médiévale | Visite route des vins et un château à découvrir |
| Montgolfières à Saint Emilion | Mémoire des Montgolfiades | 2010 Montgolfières à Bordeaux |

 

 

Retour en images sur l'édition de 2015

Un bon millésime avec 4 vols d'exception

Survol de la Dordogne en montgolfière

 

Les brumes matinales à peine dissipées, le premier vol s'est déroulé sous un magnifique soleil avec un survol de la Dordogne. Les vues aériennes présentées ici ont été réalisées à bord de la montgolfière verte G'Vine de Didier Tard. Etape importante d'un vol en montgolfière, le suivi du ballon en vol par l'équipier avec voiture et remorque qui permet après l'atterrissage de récupérer les passagers et la montgolfière. Sur l'une des photos on voit l'ombre de la montgolfière s'apprêtant à atterrir tandis que le véhicule de récupération est déjà sur place. Un "retrouving" réussi ! 

Un vol du matin entre Saint Emilion et Moulon avec survol de la Dordogne

 

 

 

Montgolfières au lever du soleil 

Envol des montgolfières Saint Michel et Primagaz15 montgolfières dans le ciel de Saint Emilion

Les vols du soir ont été tout aussi spectaculaire avec un décollage groupé de 15 ballons qui pour le plus grand plaisir des visiteurs ont survolé la ville de Saint Emilion. 

 

Comme le laissait craindre la météo, pour le dernier jour la pluie était hélas présente. En bonne logique, et comme chacun peut le comprendre, lorsqu'il pleut les montgolfières ne volent pas. Qu'à cela ne tienne, Saint Emilion ne manque pas de ressource et équipages et spectateurs ont eu l'occasion de visiter la ville, ses caves et ses châteaux sans oublier quelques savoureuses dégustations.

 

 

 

Le cerf-volant à la fête et une conférence de Michel Tognini 

 

En 2015, les Montgolfiades de Saint Emilion ont complété le programme par de nouvelles sources d'intérêt avec toujours pour dénominateur commun la passion pour ce qui vole. En plus du ballon, c'est le cerf-volant qui s'est aussi intégré à la fête pour faire ressurgir l'âme d'enfant qui sommeille dans chaque adulte. Des ateliers et des démonstrations de cerf-volant ont ravi les enfants à partir de 6 ans avec la complicité active de leurs parents.Conférence de Michel Tognin aux Montgolfiades de Saint Emilion

 

Portrait de Michel Tognini aux  Montgolfiades de Saint EmilionLes Montgolfiades de Saint Emilion 2015 se sont terminées par le succès de la conférence du Général Michel Tognini, Cosmonaute français, Chef du centre européen des astronautes à l’Agence spatiale européenne. Un sujet qui a suscité l'intérêt ainsi que de nombreuses questions de la part d'auditeurs de tous les âges.

 

Prochain rendez-vous en octobre 2016, et faisons confiance aux organisateurs il y aura sans doute encore quelques nouveautés car c'est une manifestation qui nous a donné l'habitude de s'enrichir d'année en année.

 

 

Retour Haut de page

 

 

 

 

Reportage en images sur l'édition de 2014 

C'est sous une météo particulièrement clémente que se sont déroulées les quatrièmes Montgolfiades de Saint Emilion. Cinq des six vols prévus ont ainsi pu avoir lieu. Seul le vol du samedi matin a dû être annulé en raison d'un vent qui soufflait trop fort. On peut donc parler d'un excellent millésime pour cette édition 2014

Un vol du matin entre Saint Emilion et Les Artigues de Lussac

Les photos présentées ici ont été réalisées depuis le ballon "Arc en Ciel" piloté cette fois ci par Marie. L'occasion m'est ainsi offerte de souligner que dans l'univers des montgolfières on compte plusieurs femmes pilotes, cela malgré quelques étapes nécessitant un peu de muscle. La nacelle n'est pas toujours simple à bouger sur un terrain gras, et les bouteilles de gaz ne sont pas légères ! N'imaginez pas que les performances soient en retrait parce qu'une jeune femme est aux commandes, ce n'est pas le cas. D'ailleurs pour ce vol en particulier si nous n'étions pas les premiers arrivés sur le terrain, comme le montrent les photos, nous n'avons pas été les derniers en vol !

 

 

Consignes de sécurité clairement énoncées par notre pilote, il est alors possible de décoller. Dès les premières lueurs du jour nous voici survolant le terrain ou d'autres ballons attendent à leur tour l'autorisation de décoller. En fond, les premiers rayons de soleil baignent la cité de Saint Emilion. Nous sommes 3 à bord de la nacelle, Marie notre pilote, un autre passager qui connait fort bien la région et nous décrit donc de façon intéressante les lieux survolés, je complète le trio appareil photo en main.

 

Nous survolerons vignes et châteaux ainsi que les moulins de Calon de Montagne Saint Emilion. Au plaisir du vol vient s'ajouter l'ambiance à l'intérieur de la nacelle qui est véritablement à la bonne humeur. Notre pilote sait à la fois se montrer d'une rigueur toute professionnelle lorsqu'il s'agit de pilotage et de navigation, mais aussi d'un humour aussi agréable qu'apprécié par les passagers. Après un peu plus d'une heure, c'est près de l'aérodrome Les Artigues de Lussac que nous nous poserons en douceur à coté d'un autre ballon et alors que le véhicule et la remorque devant nous récupérer ("retrouving") sont déjà arrivés sur place.

 

 

Détail ayant son importance, la montgolfière voisine a pour pilote et équipage la maman et le frère de notre propre pilote. Et dans la famille le père n'est pas loin, ... c'est lui qui nous récupère !

 

Dans la foulée, et après une épique opération "chaise à porteur" (un peu d'imagination permettra de décoder cette expression imagée), c'est ensemble que nous replierons les 2 enveloppes et remettrons les 2 nacelles sur leurs remorques respectives afin qu'elles soient prêtes pour assurer le prochain vol du soir. 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soleil éclatant et ciel bleu pour vol du soir

Pour ce décollage du dimanche soir qui venait clôturer les Montgolfiades de Saint Emilion 2014, c'est une exceptionnelle chaleur digne d'un mois d'aout qui attendait équipages et passagers. Une autre particularité qui aurait pu faire renoncer à ce dernier vol étant la quasi inexistence de vent. Hors, comme chacun pourra le comprendre, sans vent il n'est pas possible de naviguer, sans parler de l'aspect peu motivant qui consiste à monter, faire du sur place et atterrir au point de décollage. Une petite demi heure d'attente a fort heureusement permis de bénéficier enfin du petit souffle indispensable.

 

 

Si la force limitée du vent ne pouvait donner lieu à un vol de longue distance, c'est le public venu en nombre de toute la région qui en a bénéficié. Les montgolfières se déplaçant très lentement, il a été possible de voir durant un long moment l'ensemble des ballons survoler les vignes de Saint Emilion. Les pilotes ont saisi l'occasion qui leur était offerte de montrer leur dextérité en se faufilant dans les allées et en restant à basse altitude avant de finalement prendre leur véritable envol. Ce dernier vol de l'excellent millésime 2014 aura sans doute marqué les esprits de nombreux spectateurs, et pour longtemps.

 

 

 

Montgolfiades 2013 Saint Emilion

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour Haut de page

Avant de voler, logistique et organisation

Il est important de souligner qu'une concentration de montgolfières ne débute pas par le moment du décollage. En amont il y a toute une série d'étapes incontournables, trouver les partenaires, effectuer toutes les demandes d'autorisation, trouver les terrains pour accueillir l'ensemble des montgolfières, avec toujours à l'esprit la recherche d'une sécurité sans faille. Et bien sur en tenant compte de toute la logistique spécifique, la gestion du gaz pour alimenter les bruleurs, l'hébergement des équipages ...

 

 

Avant chaque vol, l'ensemble des pilotes se retrouve au briefing ou seront abordés en premier lieu les conditions météo avec le traditionnel verdict : "ça vole" ou "ça ne vole pas". Zones d'envol, dernières consignes de sécurité sont également abordées lors du briefing. 

 

 

Pour les passagers, c'est le moment de découvrir son pilote et donc sur quelle montgolfière il effectuera son vol. Dans mon cas ce sera sur la montgolfière Pays de SALERS pilotée Paul Henry qui après avoir fait la une de Sud Ouest et accueilli une équipe de tournage pour le 20 heures de France 2 aura été le spécialiste médias du weekend. Il est alors temps de partir avec l'équipage en direction du terrain de vol qui, pour d'évidentes raisons de sécurité, n'est jamais communiqué à l'avance. Il s'agit d'un vol du matin et nous sommes fin octobre, autant dire qu'à cette heure matinale le jour n'est pas encore levé.

Les préparatifs de la montgolfière et du vol

Arrivé dans un champ, il faut placer l'ensemble des équipages de façon à ce que chacun puisse gonfler l'enveloppe de son ballon et décoller sans gêner son voisin. Envoi d'un petit ballon gonflé à l'hélium pour valider orientation et force du vent, déchargement de la nacelle, essais de brûleurs dans la nuit, déploiement de l'enveloppe sont les premières étapes. Viendra ensuite le temps du gonflage, ventilateur pour débuter, bruleur ensuite.

 

Les premières montgolfières prennent forme puis décollent les unes après les autres, un spectacle toujours magique. Nous recevons l'autorisation de décollage, et c'est donc à notre tour de quitter le sol. L'ascension se fait tout en douceur, nous dépassons la cime des arbres, et découvrons à l'horizon un ciel occupé par les montgolfières qui nous ont précédées.

 

 

Le jour est à peine levé, et nous découvrons une campagne paisible, le silence étant seulement troublé de temps à autres par le son des bruleurs. Nous nous éloignons assez rapidement de Saint Emilion car pour le début du vol le vent est relativement puissant, il se calmera dans les minutes suivantes.

 

Au bout d'une demi heure de vol dans des conditions météo optimales et avec une température particulièrement douce pour la saison nous commençons à voir les premières montgolfières se poser. Après un bref dialogue radio avec un autre équipage, notre pilote décide de continuer. Décision appréciée par l'ensemble des passagères et passagers (nous sommes 6 au total, Paul Henry le pilote et 5 passagers).

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après avoir survolé vignes et villages, chasseurs (pacifiques envers nous), croisé quelques troupeaux de vaches à peine surprises, nous caressons désormais la cime des arbres (au sens propre). Nous volons maintenant en duo et serons accompagnés jusqu'à la fin du vol par une autre montgolfière. Le soleil étant désormais bien au rendez vous, nous pouvons voir l'ombre de notre ballon avec sa nacelle se dessiner sur les prairies et les arbres. Il semble que nous soyons désormais les 2 seules montgolfières à rester encore en vol.

 

 

Un vol de Saint Emilion jusqu'à la commune appelée Les Eglisottes

Notre montgolfière accompagnatrice avait amorcé sa descente, et effectue son atterrissage. C'est dans le pré suivant que notre pilote décide d'en faire de même. Une première fois notre nacelle effleure le sol, remonte légèrement puis vient cette fois ci s'immobiliser pour de bon. Un atterrissage tout en douceur, un posé comme une plume.

 

 

Partis de Saint Emilion nous avons survolé Montagne, Lussac, Petit Palais, Saint Médard de Guizières, Le Fieu et atterri dans un champ près de la commune qui s'appelle Les Eglisottes. Ce vol des plus agréables a duré pratiquement une heure et demi, tous les passagers sont ravis. Il ne reste plus qu'à replier l'enveloppe du ballon et la ranger dans son sac et attendre le véhicule accompagnateur qui viendra récupérer la nacelle et ramener tout le monde à Saint Emilion.

L'origine d'une belle idée, photos "vu du sol" de l'édition 2011 

Ce rassemblement exceptionnel trouve en fait son origine à la fin du centenaire de l'aviation qui s'est déroulé en 2010 à Bordeaux. L'un des temps forts de cette manifestation ayant été un rassemblement de montgolfières décollant de la place des Quinconces à Bordeaux.  

 

 

A la fin de la manifestation bordelaise, Patricia Lamy organisatrice du rassemblement a rencontré Guy-Petrus Lignac, le président de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Saint-Émilion. Il rêvait de voir un aussi bel évènement dans le ciel de Saint Emilion. Un an plus tard, avec le concours de l'Office de Tourisme de Saint Emilion, Patricia Lamy et François Pont ont pu donner corps à ce projet. C'est ainsi que les premières Montgolfiades de Saint Emilion sont nées.

 

 

Décollage sur les terrains de plusieurs châteaux 

C'est à flanc de coteaux, depuis les terrains de plusieurs châteaux de Saint Emilion (Château Canon, Château Faurie de Souchard, Château Fonplegade, Château Guadet, Château Larroque ... qu'une quinzaine de montgolfières ont pu planifier un décollage. En fonction de la direction des vents, les ballons ont ainsi pu survoler le village de Saint Emilion, les vignobles et la vallée de la Dordogne .

 

 

Des aéronautes conquis par le paysage de SAINT éMILION

Pour un tel rassemblement de montgolfières, les aéronautes sont venus d'un peu partout en France. Les premières appréhensions passées après avoir découvert que les zones possibles d'atterrissage étaient ici parfois moins vastes que dans d'autres régions, le plaisir du vol au dessus de la cité médiévale et de la vallée de la Dordogne a remporté tous les suffrages.  

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du vent pour voler, oui mais pas trop ...

Ce sont en tout 5 vols qui étaient programmés pour ces premières Montgolfiades. Un vol de présentation puis 2 vols au lever et 2 vols au coucher du soleil. En cette fin octobre le soleil était bien au rendez vous, mais c'est le vent qui a quelque peu perturbé le planning initial.

 

Pour voler en montgolfière, il faut accepter les aléas de la météo car il n'est pas question de transiger avec la sécurité. Ainsi un vent un peu trop fort s'est invité sur les vols du matin qui ont dû être annulés. 

 

 

 

Le charme du soleil couchant

A défaut de vols matinaux, passagers, spectateurs et aéronautes se sont régalés en voyant les montgolfières se détacher des brumes naissantes et dans un ciel rougeoyant. Nombreux sont ceux qui espèrent bien avoir le plaisir de découvrir dans un an une seconde édition des Montgolfiades ...

 

 

 

 

 

 

Thèmes associés  >>> | Saint Emilion cité médiévale | Visite route des vins et un château à découvrir |
| Montgolfières à Saint Emilion | Mémoire des Montgolfiades | 2010 Montgolfières à Bordeaux |

 

 

 

 

 

Retour Haut de page