Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | À propos du site | L'auteur | Projets | Liens régionaux   

Bordeaux : les bassins à flot

Un quartier qui se reconstruit et devient attractif


 

Thèmes associés  >>>| Bordeaux Construit | Bassins à flot | Halles de Bacalan | Cité du Vin | Pont Chaban Delmas |
| Cité Municipale | Grand Stade | Promenade Sainte Catherine |

 


 

Nouvelle zone habitée aux Bassins à Flot -  photo 33-bordeaux.comGéographiquement, dans les grandes lignes on peut dire que le quartier des bassins à flot qui fait face aux immeubles du Grand Parc se situe entre Garonne, Chartrons, Bacalan et au delà de la Base sous marine.

 

Il faut bien reconnaître qu'au fil des ans ce quartier ouvrier et populaire avait perdu un peu d'attrait. A quelques exceptions près, l'activité industrielle avait progressivement quitté le secteur. Même s'il subsistait encore quelques professionnels de la filière nautique, ou le Garage Moderne, progressivement les zones vides et les bâtiments abandonnés avaient gagné du terrain.

 

Dans le périmètre compris entre le quai du Maroc, la rue de Gironde et la rue Achard, au pied des silos, se trouvait la fourrière municipale.

 

 

Photo panoramique des bassins à flot Bordeaux

 

 

Pourtant ces dernières années les signes d'un changement sont progressivement apparus. Il y a d'abord eu l'arrivée du tram avec la ligne B qui après quelques déboires avec le pont tournant a fini par rejoindre Claveau et maintenant les Berges de la Garonne. Il y a aussi eu la construction du pont Bacalan Bastide inauguré sous le nom de pont Chaban Delmas qui a redessiné le paysage. Le projet en cours de la construction de la Cité des Civilisations du Vin a également contribué à mettre un coup de projecteur sur cette partie de Bordeaux. 

Un étrange personnage au sommet de l'un des silos

Au cours de l'été 2017, en levant la tête vers les silos, on pouvait apercevoir une étrange silhouette. Ce personnage inattendu à cette hauteur est en fait l'une des 19 sculptures présentées dans la ville lors du programme culturel intitulé Paysages 2017.  

 

Sculpture d'Antony Gormley au sommet d'un silo des bassins à flot

 

Œuvre de l'artiste Antony Gormley, ces statues étaient à découvrir via un parcours urbain. Quatre de ces sculptures ayant été placées en hauteur sur différents bâtiments. Outre les silos des bassins à flot les statues d'Antony Gormley se trouvaient ainsi sous la halle de Darwin à la Bastide, sur le balcon du Grand Théâtre en compagnie des muses et des déesses ainsi que sur le toit de la Cité Municipale.

 

 

L'arrivée en nombre des grues de chantier dans le paysage

 

Aujourd'hui le secteur des Bassins à Flot est certainement, avec celui de Saint Jean Belcier, l'un des quartiers de Bordeaux qui présente l'une des plus importantes mutations de la décennie. Sur une vaste zone partant de la Garonne et englobant les Chartrons et Bacalan, ce sont 160 hectares, dont 22 de plan d'eau qui sont ainsi concernés.

 

Le premier signe visible du changement qui allait s'opérer a été l'apparition massive de grues dans le ciel des bassins à flot. Lors de la biennale d'architecture AGORA 2014, les grues en question étaient si nombreuses que le temps d'un spectacle musical, véritable ballet aérien, elles se sont offertes en spectacle aux bordelais.

 

 

 

Des immeubles sortent de terre sur l'ensemble du secteur

Démonstration Jet Pack aux Bassins à flot  -  photo 33-bordeaux.comA l'automne 2012 j'ai eu l'occasion de faire découvrir à des amis Toulousains ce quartier de Bordeaux. Pas l'ombre d'un immeuble en construction, à l'exception des anciennes grues rouillées du port aucune grue de chantier dans le paysage, rien qui puisse visuellement laisser supposer que cet endroit allait aussi radicalement changer et en si peu de temps. Autant dire que 3 ans plus tard les amis Toulousains auraient quelques difficultés à reconnaître le site.

 

Pourtant, lc'est par dizaines que les immeubles se sont mis à sortir de terre. Lignes classiques, ou plus innovantes, formes arrondies ou aux angles bien marqués, en une seule fois l'espace hier désertique s'est retrouvé conquis. Au printemps 2015, les premiers appartements livrés sont déjà habités.

Un paysage redessiné et de nouveaux habitants pour le quartier

La volonté de trouver un équilibre était affichée, et tous les types d'habitats ont été prévus sur les différentes opérations de logement. Soixante pour cent devraient être en accession libre, le reste pouvant être logement social locatif ou en accession à prix maitrisé. Les objectifs du programme tendaient à réunir une mixité entre logements, activités économiques et équipements collectifs.

 

 

Si au final le contrat est pleinement rempli, ce sont 5 400 logements qui devraient permettre d'accueillir un nombre d'habitants proche de 12 000. Selon la présentation qui en a été faite, chaque ilot du quartier devrait offrir à ses occupants plus d'un quart d'espaces verts privés. L'espace public représentera lui environ 24 hectares aménagés et 3,5 kilomètres de sentes paysagères.

 

 

 

Les silos sont restés et sont désormais bien entourés

 

 

Période de cohabitation le temps de la construction

C'est un étrange paysage que les promeneurs pouvaient découvrir pendant la période de construction. Il n'était pas rare de voir ici ou là une zone de friche, un hangar abandonné ou un bâtiment dépouillé côtoyer une construction neuve pratiquement terminée.

 

 

C'était avant, les bassins à flot au début des années 2010

Vue aérienne des anciens Bassins à Flot -  photo 33-bordeaux.com

 

Pour mesurer l'importance de l'évolution de ce quartier des Bassins à flot, il suffit de se reporter à quelques vues aériennes réalisées au début des années 2010.

 

Pas encore de Cité des Civilisations du vin derrière le pont tournant, présence des véhicules visibles dans la cour de la fourrière municipale, zones en friche ...

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Thèmes associés  >>>| Bordeaux Construit | Bassins à flot | Halles de Bacalan | Cité du Vin | Pont Chaban Delmas |
| Cité Municipale | Grand Stade | Promenade Sainte Catherine |

 


 

 

 

 

Haut de Page