Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | À propos du site | L'auteur | Projets | Liens régionaux   

Bordeaux la place de la Comédie


 

Thèmes associés  >>>| Les Places de Bordeaux >>
| Place de la Bourse | Place des Quinconces | Place Gambetta | Place Pey Berland | Place Jean Moulin | Place de la Victoire | Place du Palais | Place de la République | Place Amédée Larrieu | Allées de Tourny |

 


 

La place du Grand Théâtre et du Grand Hôtel 

Vision panoramique de la place de la Comédie à Bordeaux

Un lieu de convergence pour les Bordelais

Place de la Comédie et allées de Tourny| photo 33-bordeaux.com

Impossible de présenter Bordeaux sans faire référence à la place de la Comédie. C'est sur cette place que l'on trouve la façade principale du Grand Théâtre ce qui constituerait déjà en soit une excellente raison pour ne pas l'oublier.

 

Mais la place de la Comédie offre bien d'autres centres d'intérêt. Face au Grand Théâtre se trouve l'élégante façade du Grand Hôtel de Bordeaux, un 5 étoiles à l'enseigne "The Regent".

 

La place de la Comédie est également un lieu de convergence des artères importantes de la ville. Le monument aux Girondins et sa fontaine y sont visibles et la place des Quinconces est à moins de 5 minutes à pied via le cours du XXX juillet. Le début des allées de Tourny se fond littéralement avec la place de la Comédie alors qu'à l'opposé c'est le cours de l'Intendance et la très fréquentée rue Sainte Catherine qui viennent s'y rejoindre. Enfin, la rue Esprit des Lois et le cours du Chapeau Rouge offrent chacun en perspective une façade du Grand Théâtre de la place de la Comédie.

 

 

 

La place de la Comédie est également un lieu animé ou les Bordelais se donnent rendez vous au pieds de l'une des deux imposantes horloges. On y fait parfois la queue en attendant d'aller à l'Opéra, quelques manifestations spontanées y prennent naissance, et l'on peut également s'y désaltérer sous les parasols de la terrasse du bar Le Régent. Enfin, les tramways s'y croisent régulièrement avec la station du cours de l'Intendance située à deux pas

Une place agréable à fréquenter la nuit aussi 

 

 

Les éclairages particulièrement réussis incitent les Bordelais à se retrouver le soir venu sur la place de la Comédie.  Cela est d'autant plus vrai lorsqu'une manifestation particulière s'y déroule. Sur les photos ci-dessus, on peut notamment voir un rassemblement du public à l'occasion d'une nuit du patrimoine, ou encore la façade du Grand Hôtel de Bordeaux avec sa façade illuminée pour les fêtes de fin d'année. 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les muses et les déesses veillent sur la place de la Comédie

  Vénus, Uranie et Euterpe place de la Comédie | 33-bordeaux.com  

Douze statues en pierre surplombent les douze colonnes Corinthiennes et ornent le portique du grand théâtre. Neuf muses et trois déesses parfaitement alignées dans une présentation harmonieuse que l’on doit au sculpteur Français Pierre-François Berruer et à son assistant Van den Drix. Sur la photo ci-dessus, on reconnait Vénus, Calliope et Euterpe face à l'immeuble du CIVB avec dans leur dos la colonne des Girondins.

 

Une page spéciale est réservée sur ce site aux neuf muses et aux trois déesses. Elles y sont présentées en détail, avec leur nom, leurs attributs et leur titre.

 

 

Un peu d'histoire ...

A l'endroit de l'actuelle place de la Comédie se trouvait à l'origine un ancien forum Gallo-Romain qui a laissé son nom à la toute proche rue des "Piliers de Tutelle" (du nom de la Déesse Tutela). C'est après la construction du Grand Théâtre  par Victor Louis que la place de la Comédie a été aménagée (1778). 

Carte postale : vision d'hier 

Sur les trois cartes postales ci dessous on peut suivre l'évolution de la place de la Comédie au cours de la première partie du XXème siècle. Sur la première photo on reconnait la façade de ce qui était alors "l'Hôtel de Bordeaux" avec au rez de chaussée la bâche du "Café de Bordeaux". On y voit également de nombreux passants, quelques voitures à cheval et un seul engin motorisé. Sur la carte postale colorisée du centre (1912), on aperçoit le tramway de l'époque et on voit également que les façades sont largement occupées par des réclames : "liqueur Mandarine", "Vichy" et "Ripolin". Vingt ans plus tard, comme on peut le mesurer sur la dernière carte postale postée en 1931 du bureau Bordeaux Bourse, nous sommes véritablement entrés dans l'ère de l'automobile. La place de la Comédie est réduite à un rôle de parking et l'on comprend pourquoi la façade du Grand Théâtre est si noire. 

 

Carte Postale place de la Comédie
Carte Postale place de la Comédie
Carte Postale place de la Comédie

[ Document Cartes Postales - collection personnelle ]

 

 


 

Menu places de Bordeaux