Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | À propos du site | L'auteur | Projets | Liens régionaux   

Bordeaux, les quais et le Jardin des Lumières

Thèmes associés >>>| Le Jardin des Lumières | Le Miroir d'eau | Le Parc des Sports Saint MichelLe jardin public |

Les statues du jardin publicLe jardin de la Mairie |

 

Photo panoramique du Jardin des Lumières et des quais de  Bordeaux

Une promenade fleurie en bordure de Garonne

Bordeaux le jardin des lumières vu depuis la tour Saint Michel | 33-bordeaux.com

 

Désormais, les berges de la Garonne constituent une immense promenade partant, pour la rive gauche, des bassins à flot avec le quai des Marques et se terminant au pied du pont Saint Jean avec le parc des Sports Saint Michel.

 

Fini le temps des hangars vétustes et des kilomètres de barrières interdisant l'accès aux quais. Aujourd'hui, on trouve une promenade et une piste cyclable communes à toute la longueur des quais (4,5 kilomètres au total). Ensuite, ce sont plusieurs sections aménagées qui modulent le paysage ou présentent des sources d'intérêt variées.

 

 

 

 

Concernant le jardin des lumières, il se trouve de part et d'autre du miroir d'eau le long des quais Louis XVIII, des quais du Maréchal Lyautey, des quais de la Douane et du quai Richelieu.

 

Pour faire simple nous dirons qu'il est dans une portion comprise entre la rue Esprit des Lois un peu avant la place des Quinconces, et le cours d'Alsace Lorraine au niveau de la maison Ecocitoyenne. Dans le prolongement il est possible de continuer la balade en empruntant la promenade Martin Luther King qui passe sous le pont de pierre avant de rejoindre le parc des sports Saint Michel.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En prenant un peu de hauteur, on peut voir que le jardin des lumières épouse la courbe de la Garonne en forme de croissant de lune. Vu d'en haut, avec ses extrémités pointues, il ressemble au pont d'un navire dont le miroir d'eau serait le poste de pilotage.

 

Un jardin ou l'on peut aussi être connecté WIFI gratuitement

Depuis la semaine digitale d'avril 2012, prélude à une connexion plus large dans la ville, des bornes ont été installées et il est possible de se connecter gratuitement en WIFI pour une période limitée à une heure (renouvelable). Lors de la première connexion WIFI BORDEAUX, il convient de s'identifier en renseignant le formulaire proposé avec nom, prénom, date de naissance et numéro de téléphone portable puis choisir un Nom d'utilisateur. Une clé de connexion (mot de passe) arrive alors par SMS. Une fois rentrée, la clé active une heure de connexion gratuite. Les mêmes identifiants permettront de se connecter à nouveau ultèrieurement, mais chaque session est limitée à 60 minutes.

WIFI gratuit sur les quaisUne bonne initiative qui appelle tout de même quelques améliorations

Concrètement, selon ma propre expérience (confirmée par quelques amis bordelais) pour remplir le formulaire et obtenir une première connexion il vaut mieux se trouver près de la maison Ecocitoyenne ou du ponton d'honneur. C'est en effet l'endroit ou la connexion présente le meilleur débit et surtout où elle est la plus stable dans le temps.

 

Avant d'entamer la procédure prévoir de quoi noter sera bien utile car le code envoyé par l'opérateur GOWEX est composé de 8 caractères. Lettres majuscules et minuscules en alternance avec quelques chiffres font qu'il est pratiquement impossible de mémoriser correctement ce code. Pas de problème si l'on peut faire un copier / coller, mais sur de nombreux modèles de Smartphones c'est une autre histoire. Autre point curieux, si sur la plupart des "hospots WIFI" après la première connexion la clé est mémorisée sur le mobile, ici ce n'est pas le cas. Pour chaque connexion il faut à nouveau saisir identifiant et mots de passe. Une procédure lourde aussi peu pratique qu'inutile dont on ne peut qu'espérer qu'elle sera rapidement revue. Mais ne boudons pas notre plaisir, la possibilité de se connecter gratuitement dans ce lieu public rendra service à plus d'un promeneur. 

Un jardin où la richesse s'exprime dans la diversité

Le jardin des lumières n'est pas une zone verte ordinaire, mais un ensemble original tant dans sa conception que dans la diversité des plantes qui le composent. Les détails donnés à quelques semaines de son ouverture permettent de s'en faire une idée plus précise. Ainsi, on a pu apprendre qu'il était composé de 33000 plantes réparties sur 223 plate bandes dessinées en parallèle à la Garonne. On trouve sur le jardin des lumières 19 000 plantes annuelles à massifs appartenant à 40 variétés différentes ainsi que 10 000 vivaces et graminées représentant 116 espèces et variétés. Les arbres n'ont pas été oubliés, et l'on peut y voir 40 espèces et variétés différentes pour un total de 4000 arbustes taillés sur la longueur de l'aménagement.

 

 

A la lecture de ces chiffres impressionnants, on comprend mieux pourquoi en toute saison le jardin des lumières présente un aspect aussi riche et coloré qui invite à la promenade.

Pas de hasard, et un jardin écologique

Inutile de dire qu'il n'est pas simple de gérer en harmonie et en un même lieu une aussi grande diversité de plantes, d'arbres et de fleurs. Avant son implantation grandeur nature devant les façades des quais, le jardin des lumières a fait l'objet d'une période d'essai. Pendant près de 4 ans, en liaison avec les équipes de l'architecte paysager Michel Corajoud, des cultures d'essai reproduisant le modèle définitif ont été réalisées au centre des cultures municipales du Haillan. l'économie d'eau a aussi été au cœur de la réflexion. C'est ainsi que l'on peut aujourd'hui constater que la technique du paillage destinée à retenir l'humidit�� est largement utilisée sur le jardin des lumières.

 

Un pari ambitieux pour un succès immédiat

Si aujourd'hui le jardin des lumières a été totalement adopté par les Bordelais qui en ont fait, avec le miroir d'eau, l'un de leurs lieux de promenade favori, force est de constater que lorsque l'idée leur a été soumise elle soulevait alors une certaine incrédulité. Il faut dire que l'on revenait de loin et qu'entre la période active du port autonome de Bordeaux et son aspect actuel la zone s'était un peu transformée en zone interdite ou au mieux en parking. Le projet de jardin lancé par les équipes de l'architecte paysagiste Michel Corajoud paraissait alors dans ce contexte particulièrement ambitieux et pouvait avoir comme un parfum de "mission impossible".

 

Neuf ans plus tard, le pari est gagné et l'ensemble des nouveaux quais de la rive gauche est devenu un lieu privilégié ou les Bordelais aiment se retrouver. Le "Jardin des Lumières" est certes plus particulièrement fréquenté lorsqu'il fait beau, mais même par temps de pluie il attire toujours quelques passants ou joggers courageux.

 

 

 

Une préparation du terrain "à l'ancienne"

En avril 2007, les Bordelais qui se trouvaient en bordure des quais alors en travaux avaient un peu de mal à en croire leurs yeux. Au cœur de la ville, face à la place de la Bourse, il n'est effectivement pas courant de rencontrer un laboureur et son cheval en activité. Le passant qui aujourd'hui apprécie le jardin des lumières ne se doute sans doute pas un instant que c'est d'une façon aussi traditionnelle que le terrain a ainsi été préparé. Les 3 photos ci dessous en attestent et rendent hommage à ce noble travail. 

 

Cartes postales : vision d'hier 

Les 3 cartes postales suivantes sont assez significatives de l'évolution des quais et de leur aménagement au siècle dernier.

 

Bordeaux carte postale de l'ancien jardin des quais | 33-bordeaux.com
Bordeaux: quais de la bourse dans les années 1900 | 33-bordeaux.com
Bordeaux l'activité des quais au siècle dernier | 33-bordeaux.com

 

Sur la première carte intitulée "Jardin des quais Louis XVIII" on découvre qu'il s'agit en fait d'un espace composé de quelques plates bandes situées au bas des colonnes rostrales et surtout emprisonnées entre deux hangars. Quelques années plus tard, on peut voir sur la photo du centre, face à la fontaine des 3 Grâces, une activité portuaire qui occupe tout l'espace disponible. Sur la dernière carte postale, on remarque au premier plan l'apparition des premières grilles qui sépareront plus tard la ville de son fleuve. Les automobiles ont remplacé les charrettes et les gigantesques grues ont fait leur apparition sur le port.

 

[ Documents Cartes Postales - collection personnelle ]

 


 

Thèmes associés >>>| Le Jardin des Lumières | Le Miroir d'eau | Le Parc des Sports Saint MichelLe jardin public |

Les statues du jardin publicLe jardin de la Mairie |

 


 

Voir Aussi >>>| Les Fontaines de Bordeaux >> Fontaine des 3 Grâces | Fontaine des Girondins |
| Fontaines de Tourny >> dans le Monde | Miroir d'eau |