Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | Agenda 33-Bordeaux | Fêtes Foires & Salons |    

Bordeaux accueille des voiliers de légende

Voiliers de course ou vieux gréements sur la Garonne

Grands voiliers bordeaux | Photo Bernard Tocheport

 

Depuis quelques années Bordeaux accueille régulièrement des grands voiliers. Vieux gréements ou répliques, voiliers de course, quatre mâts barque, goélettes ou bricks, tous les types sont représentés avec parfois de grands rassemblements. Les 2 grandes dates marquantes étant incontestablement 1990 avec la Cutty Sark restée dans la mémoire de tous les bordelais, et 2018 avec la dernière étape de la Tall Ships Regatta. Autre rendez-vous important, la Fête du Fleuve qui se déroule à Bordeaux tous les 2 ans.

 

Voiliers présentés sur cette page :

| Alexander_Von_Humboldt_2 | Arawak | Atyla | Belem | Belle Poule | Biche | Cisne Branco | Cuauhtémoc | Dar Mlodziezy | De Gallant |El Galéon | Etoile du Roy | Etoile Molène | Hermione | Kaskelot | Kruzenshtern | Marité | Mir | Morgenster | Nao Victoria | Nébuleuse | Pen Duick | Renard | Santa Maria Manuela | Sinbad | Shtandart | Stad Amsterdam | Tarangini | Vera Cruz |

 

Une brève présentation de chaque voilier est faite sur cette page avec quelques photos en illustration. Lorsque j'ai eu l'opportunité de visiter l'un d'entre eux, qu'il est venu à plusieurs reprises et que j'ai suffisamment de matière j'ai développé une page spéciale pour faire une présentation plus riche.

 

Grands voiliers faisant l'objet d'une page spéciale :

 

| Alexander Von Humboldt 2 - Allemagne | Cisne Branco - Brésil | Cuauhtémoc - Mexique | Dar Mlodziezy - Pologne | El Galéon - Espagne | Etoile du Roy - France | Hermione - France | Kruzenshtern - Russie | Marité - France | Mir - Russie | Morgenster - Pays Bas | Santa Maria Manuela - Portugal | Shtandart - Russie | Stad Amsterdam - Pays Bas | Tarangini - Inde |

 

 

 

 

Alexander Von Humboldt 2, Un trois mâts barque venu d'Allemagne

Battant pavillon allemand le ALEXANDER Von HUMBOLDT II, souvent appelé par son diminutif "ALEX-2", est un trois mâts appartenant à la fondation de la Deutsche Stiftung Sail Training (DSST) qui est aussi son exploitant. 

 

 

Une page spécialement consacrée à l'Alexander Von Humboldt 2 est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

 

Arawak, un Ketch aurique régional 

L'Arawak est un voilier que les bordelais connaissent bien pour le voir régulièrement amarré au ponton de Lormont. Ce survivant de la flotte des navires de pêche au thon qui se nommait à l'origine Refuge des Marins navigue depuis 1954.

 

 

Après avoir sillonné les mers pendant une trentaine d'années, il terminera sa première vie saisi par les douanes suite à une sombre affaire de contrebande. Racheté en 1986 alors qu'il n'était plus qu'une épave, il a été restauré et rebaptisé Arawak.

 

Depuis 2012 il est classé bateau d'intérêt patrimonial. Il se consacre désormais à l’insertion sociale et à l’initiation à la navigation à l’ancienne. Il est facilement identifiable par sa coque en bois bleu et blanche.  

 


 

Haut de page 

 

Atyla la goélette à hunier du Vanuatu

La construction de l'Atyla a débuté en 1980 dans la région espagnole de Castille et Léon et a duré quatre ans. Cette Goélette à hunier entièrement en bois a été construite selon des plans du XIXe siècle. Ce bateau qui devrait arborer le drapeau Espagnol bât en réalité le pavillon du Vanuatu (Océanie).

 

 

A cela une explication, la législation Espagnole ne permet pas à ce type de bateau de naviguer avec des marins non professionnels ce qu'autorise celle du Vanuatu. Et justement, la fondation Atyla a pour objet de faire naviguer amateurs et non professionnels dans un but éducatif à bord ce bateau école. Déjà venu à Bordeaux en septembre 2017 l'Atyla est le seul deux-mâts à coque rouge.

 


 

Haut de page 

 

Belem l'un des plus anciens trois mâts barque naviguant encore

BELEM naviguant sur la Garonne -  photo 33-bordeaux.comLe Belem est un trois-mâts barque français construit à Nantes en 1896. Après avoir navigué sous différents pavillons (Anglais et Italien), et après avoir changé plusieurs fois de nom (Petit Antillais, Fantôme II, Giorgio Cini), en 1979 il a retrouvé son nom d'origine.

 

Le Belem est aussi le vieux gréement qui détient le record du nombre de visites à Bordeaux. Fidèle entre tous, il ne se passe pratiquement jamais une année sans qu'il fasse une escale dans le port de la lune. Il y a même passé sa période d'hivernage en 2016.

 

Il m'est souvent arrivé de l'accompagner de jour comme de nuit, et par tous les temps depuis un autre bateau lors de ses arrivée et départs. Pourtant, aussi paradoxal que cela puisse paraitre, malgré plusieurs tentatives, je ne suis jamais parvenu à le visiter (j'y ai d'ailleurs définitivement renoncé). 

 

 

 

 


 

Haut de page 

 

La Belle Poule, goélette de la Marine Nationale

La Belle Poule est un navire école appartenant à la marine Nationale. Il s'agit de la réplique d'une goélette à huniers reprenant la plupart des caractéristiques des goélettes qui au début du XXème siècle pêchaient la morue en Islande. Par rapport aux goélettes morutières de Paimpol quelques aménagements intérieurs ont cependant été nécessaires. Il s'agissait en effet de pouvoir installer le compartiment des machines tout en accueillant équipage et élèves en cours d'instruction.

 

 

Ce sont en fait deux goélettes identiques qui avaient été commandées par la Marine Nationale. Pour désigner le cas de deux bateaux réalisés selon les mêmes plans, c'est une expression Anglaise qui est communément utilisée « sister-ships », en français nous dirions les sœurs jumelles.

Comment différencier la Belle Poule de l'Etoile, pas si simple !

Etoile goélette Marine Nationale rive droite à Bordeaux en 2005 | Photo Bernard TocheportPour reconnaitre à coup sur l'une de l'autre, en dehors du nom inscrit en clair sur le tableau arrière, il vaut mieux être attentif.

 

C'est en fait du côté du haut du mât et de la girouette qu'il faut porter le regard. Tête de mât blanche surplombée d'une girouette rouge, nous sommes en présence de la Belle Poule. Tête de mât en ton bois avec une girouette de couleur jaune, cette fois ci il s'agit de l'étoile.

 

Sur la photo ci contre, c'est l'Etoile qui était venue à Bordeaux en 2005. A ma connaissance les deux goélettes ne sont venues ensemble à Bordeaux qu'une seule fois. C'était en 1990 lors du rassemblement des grands voiliers pour l'étape bordelaise de la Cutty Sark.

La Belle Poule à Bordeaux à plusieurs reprises

La Belle Poule est venue à plusieurs occasions dans le port de la lune. Sa dernière visite s'est déroulée en 2018 lors de Bordeaux Fête le Vin durant l'étape de la Tall Ships Regatta. Ses marins en tenue ayant d'ailleurs participé au défilé des équipages qui s'est déroulé en ville. C'est sous une pluie battante qu'elle a quitté Bordeaux. Sa précédente visite remontait à juin 2011.

 

 

La Belle Poule à Bordeaux en juin 2011

 

 


 

Haut de page 

 

Biche l'ancien thonier

Cotre aurique à tapecul. Dernier survivant des Thoniers-Dundée de l’Atlantique, il a été construit en 1934 aux Sables d’Olonne. Son nom fait référence à un patron de l'île de Groix qui était alors surnommé "Ange Biche".

 

 

Après avoir pêché le thon jusqu'au milieu des années cinquante, il naviguera successivement sous pavillon Belge puis Anglais. En 1992 il a été racheté par le Port Musée de Douarnenez. Il sera ensuite superbement restauré par l'Association Les Amis du Biche qui en est aujourd'hui propriétaire. On le distingue facilement au fait qu'il est doté de voiles blanches et rouges.

 


 

Haut de page 

 

Cisne Branco un trois mâts navire école et ambassadeur du Brésil

CISNE BRANCO le Cygne Blanc voilier Brésilien à Bordeaux

 

En Portugais CISNE BRANCO signifie « cygne Blanc ». Il s'agit d'un clipper trois-mâts carré qui appartient à la Marine Nationale Brésilienne. Construit en 1999 il est navire école et son port d'attache est Rio de Janeiro.  

 

 

Une page spécialement consacrée au Cisne Branco est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

Cuauhtémoc un trois mâts-barque venu du Mexique 

Marins sur les mats du Cuauhtémoc à Bordeaux 

 

Construit en Espagne en 1982, le Cuauhtémoc est un voilier de type trois mâts barque qui est un navire école de la marine nationale du Mexique. Il est venu à Bordeaux à 3 reprises, en 2007 pour la Fête du Fleuve, l'année suivante pour la Fête du Vin et pour sa dernière visite en 2013 à nouveau pour Bordeaux Fête le Fleuve.  

 

 

 

 

Pour chacune des ses arrivées il assure le spectacle avec ses marins debout sur les vergues sur tous les niveaux. Il se caractérise également par sa figure de proue représentant l'empereur Aztèque Cuauhtémoc. 

 

Une page spécialement consacrée au Cuauhtémoc est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

Dar Mlodziezy un trois mâts carré venu de Pologne

Dar Mlodziezy grand voilier de Pologne en escale à Bordeaux | Photo Bernard Tocheport

 

Le Dar Mlodziezy (Młodzieży) que l'on peut traduire par « Don (ou cadeau) de la jeunesse » est un voilier de type trois-mâts carré qui a été dessiné par l'architecte Zygmunt Choren. Avec sa coque en acier, le Dar Mlodziezy bénéficie de tous les équipements de navigation récents. Battant pavillon polonais, son port d'attache est Gdynia.

 

 

Le Dar Mlodziez est un habitué des grands rassemblements et on a déjà pu le voir à plusieurs reprises en France lors de différentes éditions de l'Armada de Rouen, lors des voiles de la Liberté ou encore à Brest. Il aura fallu attendre juin 2018 avant de le voir pour la première fois dans le port de la lune.

 

Une page spécialement consacrée au Dar Mlodziezy est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

De Gallant une goélette des Pays Bas

De Gallant est une Goélette à deux mâts des Pays Bas lancée en 1916 qui était à l'origine destinée à la pêche au hareng. Ce bateau qui a débuté sa carrière sous le nom de Jannetje Margaretha pêchait alors le hareng en mer du Nord. Rebaptisé Gertrud il battra ensuite pavillon Danois avant d'être racheté puis restauré par la fondation Zeilschip de Gallant en 1987.

 

C'est aujourd'hui un navire d'entrainement à la voile que l'on reconnait à sa coque en acier peinte en bleu cobalt. 

 

 

 


 

Haut de page 

 

El Galéon la réplique d'un Galion-brick espagnol

El Galéon galion espagnol à Bordeaux | Photo Bernard Tocheport

 

Durant plus de trois siècles les échanges entre l'Espagne, l'Amérique et l'Asie s'effectuaient par les mers. Les galions véhiculant ainsi aussi bien les marchandises et les personnes que la diffusion de la culture espagnole dans le monde. El Galéon est la réplique parfaite d'un de ces galions du XVIIe siècle.

 

 

Une page spécialement consacrée à El Galéon est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

Etoile du Roy une frégate trois-mâts carré de Saint Malo

Bordeaux frégate Etoile du Roy sur la Garonne | Photo Bernard Tocheport

 

L'étoile du Roy construite en Turquie sous le nom de Grand Turk est la réplique réalisée d'après les plans d'époque d'une frégate qui était présente au début du XIXe siècle à la Bataille de Trafalgar. Après avoir été utilisée comme plateau de tournage des principaux épisodes d'une série télé britannique, elle est rachetée en 2010 par Étoile Marine Croisières et adopte son nom actuel. L'étoile du Roy en escale à Bordeaux en 2018 arbore en figure de proue une femme corsaire avec queue de sirène : Violette de la Hisse 

 

 

Une page spécialement consacrée à l'Etoile du Roy est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

Etoile Molène Dundee thonier de Saint Malo

L'Etoile Molène est Dundee thonier mixte de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Construit à Camaret en 1954 l'Etoile Molène revient de loin car après avoir été désarmé et avoir coulé il a été totalement restauré. C'est le seul à avoir des voiles jaune et orange. Comme l'Etoile du Roy, l'Etoile de France et le Renard il appartient à la flotte Etoile Marine Croisières et son port d'attache est Saint Malo.

 

 

 

D'une longueur hors tout de 35 mètres avec une longueur de coque de 23 mètres, l'Etoile Molène a un tirant d'eau de 3,8 mètres et déplace 125 tonneaux. Sa surface de voilure représente 450m2.

 


 

Haut de page 

 

Hermione : la célèbre réplique de la Frégate de Lafayette

 

Hermione quais de Bordeaux

 

L'Hermione a déjà fait escale dans le port de la lune à 3 reprises. Sa dernière visite était en 2018 à l'occasion de Bordeaux Fête le vin. Cette Frégate trois mats carrés se caractérise par sa coque bleu roi, jaune et noir

 

 

Une page spécialement consacrée à l'Hermione est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

Présentation du bilan Bordeaux Fête du Vin 2018 à bord du Kaskelot | Photo Bernard TocheportKaskelot, 3 mâts barque venu du Royaume Uni

Reconnaissable à sa coque noire épaisse et à des voiles carrés, le Kaskelot est venu à Bordeaux lors de l'édition 2018 de Bordeaux Fête le Vin qui correspondait aussi avec l'étape de la Tall Ships Regatta.

 

C'est d'ailleurs à son bord que les différents responsables de l'organisation ont dressé auprès de la presse le bilan de la manifestation.

Un "cachalot" à la coque épaisse et aux voiles carrées

Le Kaskelot est un trois mâts barque qui vient du Danemark ou il a été construit en 1948. Son nom danois se traduit par cachalot. Sa coque épaisse et renforcée lui a été fort utile pour résister à la pression des glaces alors qu'il débutait son exercice en naviguant dans les eaux glacées du Groenland. Il était alors utilisé comme bateau ravitailleur. Par la suite il est devenu bateau de pêche naviguant entre Norvège et Islande. 

 

 

 

Une seconde vie en décor de cinéma et de télé

En 1983 le Kaskelot a vécu une véritable transformation suite à son rachat par le britannique Robin Davies. Désormais sous pavillon du Royaume Uni il a été entièrement réaménagé et a alors été utilisé pour de nombreux tournages de films ou de séries télé. On peut ainsi le voir dans le film d'Edouard Molinaro "Beaumarchais l'insolent" ou encore dans des séries télé telles que "La rivière espérance" ou "l'île aux trésors". Son port d'attache actuel est Bristol au Royaume uni.

 

 

Le kaskelot en quelques chiffres

D'une longueur hors tout de 47 mètres, la longueur de coque du Kaskelot est de 34m, son tirant d'eau de 3,70m pour un déplacement de 450 tonneaux. Sa surface de voilure est de 883m2 et

 


 

Haut de page 

 

Kruzenshtern : le 4 mâts-barque de Russie

Coque du Kruzenshtern à Bordeaux | Photo Bernard Tocheport

 

Quatre mâts barque Russe conçu en 1926 à l'origine sous le nom de Padua, qui avec ses 114 mètres est le second plus grand voilier au monde. C'est le plus grand qui soit venu à Bordeaux. Il est facilement identifiable à ses 4 mâts, à sa coque noire et à ses faux sabords qui peuvent donner de loin l'impression que le voilier est armé de canons.

 

 

Une page spécialement consacrée au Kruzenshtern est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

Le Marité :  un trois-mâts Goélette Français 

Voilier trois mâts Marité à Bordeaux

Le voilier Marité est un trois-mâts de type goélette qui a été construit dans les chantiers de Fécamp en 1921.

 

 

Son port d'attache actuel est Granville, et il s'agit du dernier terre-neuvier français qui soit encore en état de naviguer. Les téléspectateurs de l'émission Thalassa de Georges Pernoud se souviendront sans doute qu'à une période le Marité était le plateau de l'émission pour les directs.

 

Une page spécialement consacrée au Marité est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

Détail de la tenue d'un marin du MIR | Photo Bernard Tocheport Mir : un 3 mâts-carré Russe et navire école

En français le nom MIR peut se traduire par le mot Paix

Le MIR est l'un des plus grands trois-mâts carré au monde. Ainsi pour en évaluer l'importance, si on le compare au Belem que les bordelais connaissent bien, le MIR est tout simplement 2 fois plus grand.

 

Avec un mât culminant à 48 mètres, il est long de 109 mètres et large de 14 mètres. Son tirant d'eau est de 6,50 mètres et il compte une voilure de 2 785 m2 réparties en 28 voiles. Il est équipé de 2 moteurs Cegielski-Sulzer de 570 CV.

 

Facilement identifiable avec sa coque blanche qui compte 2 lignes de hublots et une large bande bleue, le MIR dont le nom peut se traduire par "paix" est venu à Bordeaux pour la première fois en octobre 2017.

 

 

Trois mâts Russe MIR à Bordeaux | Photo Bernard Tocheport

 

 

 

Une page spécialement consacrée au MIR est disponible sur ce site.

 


 

Haut de page 

 

Morgenster, un élégant Brick venu des Pays-Bas

Bordeaux le Morgenster voilier des Pays Bas | Photo Bernard Tocheport

 

C'est lors de Bordeaux Fête le Vin 2018, et à l'occasion de la Tall Ships Regatta que le Morgenster est venu pour la première fois à Bordeaux. Cet élégant 2 mâts se distingue facilement par sa coque métallique noire avec sa fine bande jaune et sa figure de proue caractéristique.

 

 

Une page spécialement consacrée au Morgenster est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

NAO VICTORIA, le navire de Magellan à Bordeaux

Arrivée de nuit de la Nao Victoria à Bordeaux

 

La NAO VICTORIA franchissant de nuit le pont Chaban Delmas  à Bordeaux -  photo 33-bordeaux.comC'est la nuit tombée que les privilégiés ayant embarqué à bord de l'Aquitania ont pu voir la silhouette sombre du Nao Victoria se dessiner dans le cadre du pont Chaban Delmas. Le Nao Victoria est la réplique fidèle du navire avec lequel Magellan entreprit une expédition vers les Indes en 1519. Cette réplique a été construite en Espagne en 1992 pour l'Exposition Universelle de Séville.

 

Le Nao Victoria au départ de Séville a effectué le premier tour du monde entre 1519 et 1522 pour ce que l'on appelait alors «L’armada de la route des épices». Il s'agit d'un navire 3 mâts qui comporte 6 voiles et 4 ponts.

 

En octobre 2015 Nao Victoria est entré pour la première fois dans le port de la lune pour une escale de quelques jours à Bordeaux. 

 

 

 

 


 

Haut de page 

 

La Nébuleuse bateau d'intérêt Patrimonial

La Nébuleuse est un Dundee thonier construit à Camaret sur mer. Après sa première mise à l'eau en 1949, la Nébuleuse a été un vaillant thonier en été et une drague en hiver. Modernisé une première fois en 1972 il assurera durant quelques années la pêche à la coquille Saint Jacques jusqu'en 1987 année de sa mise en vente pour cause de crise de la pêche.

 

 

Aujourd'hui c'est un voilier classé Bateau d’Intérêt Patrimonial que l'on reconnait à sa coque verte et à ses voiles bleu-blanc-orange. La Nébuleuse a une longueur hors tout de 32m pour une longueur de coque de 19m. Son port d'attache est Paimpol.

 


 

Haut de page 

 

Pen Duick les voiliers de course d'Éric Tabarly

Pen Duick II et Pen Duick VI voiliers de course d'Éric Tabarly à Bordeaux | Photo Bernard TocheportLe nom de Pen Duick restera à jamais associé à celui d'Éric Tabarly. Six variantes de Pen Duick ont successivement été construites et aujourd'hui cinq naviguent encore.

Pen Duick II et Pen Duick VI à Bordeaux

Lors de l'étape de la Tall Ships Regatta et en parallèle de la Fête du Vin, Pen Duick II et Pen Duick VI étaient ensemble à Bordeaux.

 

Pen Duick II conçu spécialement pour la course est le voilier qui a permis à Éric Tabarly de remporter en 1964 la Transat Anglaise. Son port d'attache actuel est Port Haliguen en Bretagne.

 

Pen Duick VI est un ketch en aluminium de 32 tonnes long de 22 mètres qui qui se caractérise par son mât culminant à 25 mètres portant des focs de 150m2 et des spis de 350m2. Son port d'attache est à Lorient.

 

 

Pen Duick VI qui a débuté sa navigation en 1973 pour la première course autour du monde entrera véritablement dans la légende pour la Transat en solitaire de 1976. Une course particulièrement mouvementée au cours de laquelle Éric Tabarly devra affronter, sans pilote son automatique tombé en panne, successivement plusieurs tempêtes. Contraint de rebrousser chemin, il repartira de plus belle pour braver les éléments et sera même un temps porté disparu avant de se retrouver en tête de l'épreuve.

 


 

Haut de page 

 

Le Renard Cotre Corsaire à hunier de Saint Malo

Le Renard Cotre Corsaire à hunier à Bordeaux | Photo Bernard TocheportLa version originale du Renard avait marqué les esprits en étant sorti victorieux en 1813 d'un combat face à la goélette anglaise Alphéa qui lui était pourtant supérieure en tous points. En effet, le Renard n'était alors équipé que de quatre canons de 4 et dix pièces d'artillerie courte (caronades) de 8 ce qui représentait une puissance de feu relativement modeste. Un combat victorieux qui entraina pourtant le décès de son capitaine. Plus tard, le Renard appartiendra à un corsaire au nom célèbre, Robert Surcouf.

 

C'est selon des plans datant datant des XVIIIe et XIXe siècle que la réplique actuelle a été construite en 1991 à Saint Malo qui est aussi son port d'attache actuel.

 

D'une longueur hors tout de 30m pour une longueur de coque de 19m présente une surface de voilure de 464m2. Il est facilement identifiable grâce à une coque jaune avec une large bande noire sur toute sa longueur.

A Bordeaux pour la Fête du Vin 2018 

 

 

Comme tous les bateaux ayant participé à la parade finale, c'est sous la pluie que Le Renard a quitté le Port de la lune.

 

 

 


 

Haut de page 

 

Le Santa Maria Manuela un quatre mâts venu du Portugal

Quatre mâts Santa Maria Manuela - Portugal

 

Le Santa Maria Manuela est un voilier 4 mâts de type goélette du Portugal. Il a été construit à Lisbonne en 1937 avec pour vocation de pêcher la morue sur les bancs de Terre-Neuve et du Groenland.

 

 

Habitué des rassemblements de grands voiliers, c'est aussi l'un des rares quatre mâts avec le Kruzenshtern à être venu à plusieurs reprises dans le port de la lune à Bordeaux. Il est d'ailleurs à nouveau attendu en 2019.

 

Une page spécialement consacrée au Santa Maria Manuela est disponible sur ce site.

 


 

Haut de page 

 

Le Sinbad de chalutier thonier à goélette

Jean Yves Sainrames Capitaine du Sinbad à Bordeaux | Photo Bernard TocheportUn capitaine emblématique

Construit en 1955 le Sinbad était un chalutier thonier à coque en bois. Alors qu'il était dans un état proche d'une épave et voué à la démolition, il a été racheté en 2005 par Jean Yves Sainrames un charpentier de marine passionné qui lui offrira sa seconde vie.

 

Sous la houlette de son nouveau propriétaire, le Sinbad bénéficiera ainsi d'une splendide restauration et de l'adjonction d'un gréement de goélette.

 

Le Sinbad deviendra alors un voilier associatif à bord duquel nombre de néophytes apprendront à naviguer. Ambiance familiale, fraternité, respect et valeurs humanistes seront les maitres mots associés à la navigation à bord du Sinbad.

 

 

 

Un lien fort entre le Sinbad et Bordeaux

La devise de Bordeaux sur la poupe du Sinbad | Photo Bernard TocheportSa coque blanche et sa lisse de pavois marron constituent une silhouette familière à Bordeaux et dans l'estuaire girondin. Il a en effet longtemps navigué entre les rives du Médoc et la citadelle de Blaye avec de nombreuses visites à Bordeaux. Sur l'une des photos ont voit le Sinbad en 2014 franchissant le pont tournant des bassins à flot et alors que la Cité du Vin était encore en construction.

La devise de Bordeaux sur la proue du Sinbad

Sur la proue du Sinbad on peut lire "Lilia sola regunt lunam unda castra leonem" qui est la devise figurant sur le blason de la Ville de Bordeaux et que l'on peut traduire par "les lys règnent seuls sur la lune, les ondes, la forteresse et le lion". Un rappel de l'histoire pour la période où le Roi de France exerçait sa domination sur le port de la lune.

 


 

Haut de page 

 

Shtandart 3 mâts Russe, réplique de la frégate de Pierre 1er le Grand

Coté babord de la frégate Russe Shtandart au ponton d'honneur à  Bordeaux | Photo Bernard Tocheport

 

Le 3 mats Shtandart est la réplique du vaisseau amiral d'une flotte de 9 navires qui avait été construite en 1703 d’après les plans de Pierre 1er le Grand. 

 

 

Sous pavillon Russe, cette réplique a été construite de 1994 à 1999 par le Centre d'éducation maritime de Saint-Pétersbourg sur les rives de la Neva à l'emplacement d'un ancien chantier naval.

 

Une page spécialement consacrée au Shtandart est disponible sur ce site.

 


 

Haut de page 

 

 

Stad Amsterdam, un clipper trois mâts carré venu des Pays Bas

Bordeaux voilier 3 mâts Stad Amsterdam | Photo Bernard Tocheport

 

D'une conception inspirée des clippers de la fin du XIXe siècle, tout en adoptant une coque métallique et les technologies d'aujourd'hui, le Stad Amsterdam est un voilier destiné à des croisières de luxe. Il est venu à Bordeaux pour la première fois en aout 2018. 

 

 

Une page spécialement consacrée au Stad Amsterdam est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

 

Tarangini un trois mâts barque ayant son port d'attache en Inde.

Le 3 mâts Indien Tarangini au ponton d'honneur de Bordeaux | Photo Bernard Tocheport

Le Tarangini est un trois mâts barque qui entre dans la Classe A c'est à dire un voilier à "phares carrés" de plus de 40 mètres de longueur de coque. Il a été construit en 1998 par les chantiers de Goa Shipard Limited dans l'Etat de Kerala. Son port d'attache est à Cochin (ou Kochi) et son armateur est la Marine Indienne.

 

 

Le Tarangini ayant la particularité d'avoir en 2003 remporté le premier pour sa première participation à une des Tall Ships Races qui était organisée aux États-Unis. Facilement identifiable car il est tout blanc et sa voilure est triangulaire.

 

Une page spécialement consacrée au Tarangini est disponible sur ce site.

 

 


 

Haut de page 

 

Vera Cruz, une Caravelle du Portugal

AU début du XVème siècle les Portugais s'étaient forgés une réputation de grands explorateurs et de pionniers en la matière. Pour affronter haute mer et océans ils disposaient alors d'une flotte de Caravelles, de petites embarcations légères et particulièrement maniables.

 

 

La construction du Vera Cruz a été lancée en 2000 alors qu'était commémoré le 500ème anniversaire de la découverte du Brésil. Sa construction qui durera 2 ans s'est faite sur la rive nord du rio Ave, dans le chantier naval de Vila do Conde au Portugal. Il s'agit de la réplique exacte de l'une de ces anciennes Caravelles qui avaient participé aux grandes découvertes portugaises.

 

 

 

Ce qui caractérise le Vera Cruz, ce sont ses deux voiles triangulaires ornées en leur centre par la Croix du Christ. Un symbole faisant référence à Henrique o Navegador « Le Navigateur » qui était lors de ses grandes conquêtes membre de l'Ordre du Christ. 

 

 

Le Vera Cruz a une longueur de coque de 24 mètres pour une largeur de 7 mètres. Sa suface de voilure est de 235m2 et son port d'attache est Vila do Conde le port où il a été construit. Pour l'anecdote, le Vera Cruz a également servi de décor pour un film de 2011 intitulé "L'épée et la rose".

 

 


 

Haut de page 

 

 

Voiliers présentés sur cette page :

| Arawak | Atyla | Belem | Belle Poule | Biche | Cisne Branco | Cuauhtémoc | Dar Mlodziezy | De Gallant |El Galéon | Etoile du Roy | Etoile Molène | Hermione | Kaskelot | Kruzenshtern | Marité | Mir | Morgenster | Nao Victoria | Nébuleuse | Pen Duick | Renard | Santa Maria Manuela | Sinbad | Shtandart | Stad Amsterdam | Tarangini | Vera Cruz |

 

Une brève présentation de chaque voilier est faite sur cette page avec quelques photos en illustration. Lorsque j'ai eu l'opportunité de visiter l'un d'entre eux, qu'il est venu à plusieurs reprises et que j'ai suffisamment de matière j'ai développé une page spéciale pour faire une présentation plus riche.

 

Grands voiliers faisant l'objet d'une page spéciale :

 

| Cisne Branco - Brésil | Cuauhtémoc - Mexique | Dar Mlodziezy - Pologne | El Galéon - Espagne | Etoile du Roy - France | Hermione - France | Kruzenshtern - Russie | Marité - France | Mir - Russie | Morgenster - Pays Bas | Santa Maria Manuela - Portugal | Shtandart - Russie | Stad Amsterdam - Pays Bas | Tarangini - Inde |

 

 

BORDEAUX FÊTE LE VIN ACCUEILLE LES GRANDS VOILIERS

Les Grands Voiliers à Bordeaux Fête le Vin 2018La Fête du vin 2018 était associée à une étape de la Tall Ship Regatta. Pour l'occasion une trentaine de voiliers se sont retrouvés à Bordeaux. Le 4 mâts Russe Kruzenshtern (second plus grand voilier du monde qui était déjà venu à Bordeaux en 1990 pour les Grands Voiliers de la Cutty Sark a fait un retour très remarqué.

 

Les visiteurs ont aussi pu découvrir le Tarangini venu d'Inde, le Kaskelot trois mâts barque du Royaume uni, l'Hermione, le Morgenster brick des Pays bas, l'élégante Etoile du Roy ou encore El Galéon venu d'Espagne. Sans oublier La Belle Poule, l'Arawak, l'Atyla le Biche, le De Gallant, le Sinbad, le Vera Cruz et tant d'autres...

 

 

 

 

| Voiliers et vieux gréements sur la Garonne | Grands voiliers à Bordeaux en 1990 | Bordeaux grands voiliers 2018 |

Grands Voiliers à Bordeaux - liens pages spéciales| Alexander Von Humboldt 2 - Allemagne | Cisne Branco - Brésil | Cuauhtémoc - Mexique | Dar Mlodziezy - Pologne | El Galéon - Espagne | Etoile du Roy - France | Hermione - France | Kruzenshtern - Russie | Marité - France | Mir - Russie | Morgenster - Pays Bas | Santa Maria Manuela - Portugal | Shtandart - Russie | Stad Amsterdam - Pays Bas | Tarangini - Inde |

 

 


Thèmes associés  >>> | Fleuve Garonne à Bordeaux | La fête du fleuve | Balades et Croisières sur la Garonne |
| Croisières Burdigala | Bordeaux River Cruise | Escales navires de croisière |
| Colbert le navire Musée sur les quais | Les ponts de Bordeaux |

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page