Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | Agenda 33-Bordeaux | Fêtes Foires & Salons |    

Les escales de l'Hermione à Bordeaux

La « frégate de la liberté » dans le port de la lune

Hermione quais de Bordeaux

 

 

 

| Voiliers et vieux gréements sur la Garonne | Grands voiliers à Bordeaux en 1990 | Bordeaux grands voiliers 2018 |

Grands Voiliers à Bordeaux - liens pages spéciales| Alexander Von Humboldt 2 - Allemagne | Cisne Branco - Brésil | Cuauhtémoc - Mexique | Dar Mlodziezy - Pologne | El Galéon - Espagne | Etoile du Roy - France | Hermione - France | Kruzenshtern - Russie | Marité - France | Mir - Russie | Morgenster - Pays Bas | Santa Maria Manuela - Portugal | Sedov - Russie | Shtandart - Russie | Stad Amsterdam - Pays Bas | Tarangini - Inde |

 


Thèmes associés  >>> | Fleuve Garonne à Bordeaux | La fête du fleuve | Balades et Croisières sur la Garonne |
| Croisières Burdigala | Bordeaux River Cruise | Escales navires de croisière |
| Colbert le navire Musée sur les quais | Les ponts de Bordeaux |

 

 

 

Hermione sur la Garonne à Bordeaux | Photo Bernard TocheportSur cette page :

La réplique du 3 mâts de Lafayette

Hermione présentationL'Hermione est une frégate chargée d’histoire car c’est à son bord que Lafayette avait embarqué en 1780 en direction du nouveau continent. Il avait pour but de rejoindre le Général Washington, et apporter un soutien aux insurgés américains en lutte pour leur indépendance.

 

Après 38 jours de navigation l'Hermione débarquait à Boston peu avant l'arrivée de renforts français. Des victoires décisives sur mer et sur terre seront alors remportées avec l'appui des troupes françaises.

Les trois visites de l'Hermione à Bordeaux

Bordeaux : drapeau tricolore flottant à la proue de l'Hermione | Photo Bernard TocheportLes photos présentées sur cette page ont été réalisées lors des différentes escales à Bordeaux de l'Hermione dans sa version contemporaine.

 

La première visite de la réplique de l'Hermione à Bordeaux a eu lieu en octobre 2014. Quelques mois plus tard, c’est sur les traces de l’illustre marquis que la nouvelle frégate Hermione a parcouru à nouveau les océans pour un voyage commémoratif.

 

Après avoir réussi sa première traversée de l'Atlantique et avoir fait escale à Yorktown, Philadelphie, New York, Boston ... la Frégate Hermione de retour en France a effectué en aout 2015 sa seconde escale à Bordeaux. Depuis, l'Hermione est à nouveau venue dans le port de la lune en juin 2018 à l'occasion de Bordeaux Fête le vin.  

Un public toujours nombreux pour l'Hermione

Quel que soit le port d'escale de l'Hermione, le public est toujours nombreux tant pour saluer son arrivée ou son départ que pour tenter de monter à bord lors de visites organisées. Ainsi à Bordeaux lors de sa première venue en 2014 elle avait déjà accueilli 13 000 personnes, le chiffre de 15 000 visiteurs ayant été dépassé pour ses escales suivantes en 2015 et 2018.

 

 

 

Autant dire qu’entre la réplique de la frégate de Lafayette et la ville de Bordeaux c’est une belle histoire qui est engagée.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réplique qui a été construite en 18 ans à Rochefort

C’est l'Association Hermione-La Fayette qui a mené à bien le projet de construction de cette réplique qui aura nécessité 18 ans de travaux (1997-2014). Une construction d’autant plus délicate que les plans du navire d’origine avaient disparu et qu’il fallait aussi accepter de faire certaines concessions à la modernité (respect des normes actuelles et confort de l’équipage entre autres choses). 

 

 


 

La frégate Hermione donne du canon en quittant Bordeaux  | photo 33-bordeaux.comD'après les plans de la frégate jumelle Concorde

Les plans d'origine de l'Hermione faisant défaut, ce sont ceux de la frégate Concorde « navire jumeau » (on parle aussi de « sister-ship ») qui ont été utilisés. 

L'Hermione originale déjà construite à Rochefort en 1778

Pour mieux comprendre les choix qui ont dicté la construction de cette réplique, il est intéressant de s'attarder quelques instants sur le passé. Ce n'est pas un hasard si c'est à Rochefort qu'a été lancé le projet de construction de la réplique de l'Hermione. En effet, c'est déjà dans l'arsenal de Rochefort, près de la Corderie, qu'avait été construite dès 1778 la version originale de l'Hermione.

 

 

Hermione était l'une des quatre frégates rapides alors construites

L'Hermione était alors accompagnée de 3 autres navires : la Concorde, la Courageuse et la Fée. Les quatre frégates ayant toutes été construites à Rochefort. A cette époque on désignait aussi l'Hermione par l'expression "frégate de 12" en référence aux boulets de 12 livres qu'elle pouvait tirer sur ses 26 canons.

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

Pourquoi construire une réplique, et pourquoi le nom Hermione ? 

Pour ceux qui s’interrogent sur le fait qu’il a été nécessaire de construire une réplique en se demandant ce qu’est devenue la frégate originale, la réponse est simple. En 1793 la frégate Hermione première du nom a fait naufrage en heurtant des hauts fonds au large du Croisic.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin concernant le nom « Hermione », c’est dans la mythologie grecque que l’on trouve la réponse où Hermione est la fille de Ménélas et la belle Hélène. En référence à sa mère, on dit qu’Hermione serait la « petite fille de l’océan ».

 

 

Une visite à bord en quelques photos

 

Généralement chaque escale de l'Hermione donne lieu à des périodes ou il est possible de monter à bord pour effectuer une visite. On ne peut qu'encourager les amateurs de vieux gréements à se laisser tenter tant l'accueil du public par l'équipage est chaleureux et les visites assurées par des passionnés.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

L'Hermione en quelques chiffres

L’Hermione construite à Rochefort mesure un peu plus de 65 mètres de long, dispose d’une coque entièrement en chêne d’origine française qui aura nécessité 2 000 arbres, 3 mâts dont le plus grand mesure 54 mètres et 1 500 m2 de voilure. Elle est équipée de 26 canons pour boulets de 16 livres et de 6 autres sur le pont de batterie pour boulets de 6 livres. Le site officiel de l'Hermione nous apprend que l'Hermione représente plus de 400 000 pièces de bois et de métal, et qu'elle compte aussi 1 000 poulies. 

 

 

La figure de proue de l'Hermione représente un lion dressé sur ses pates arrières qui tient dans ses griffes l'écu de France avec ses 3 fleurs de lys. Un ensemble symbolisant puissance et gloire du monarque (Louis XVI).  

 

 

 

Informations utiles et un soutien pour l'Hermione 

L'Association Hermione-La Fayette présente sur un site Internet dédié la totalité des informations relatives à la construction de la frégate. Un site complet tant sur la période de construction que sur ses différentes escales. Une page spéciale de soutien permet également d’adhérer à l'association qui pilote le projet Hermione.

 

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

| Voiliers et vieux gréements sur la Garonne | Grands voiliers à Bordeaux en 1990 | Bordeaux grands voiliers 2018 |

Grands Voiliers à Bordeaux - liens pages spéciales| Alexander Von Humboldt 2 - Allemagne | Cisne Branco - Brésil | Cuauhtémoc - Mexique | Dar Mlodziezy - Pologne | El Galéon - Espagne | Etoile du Roy - France | Hermione - France | Kruzenshtern - Russie | Marité - France | Mir - Russie | Morgenster - Pays Bas | Santa Maria Manuela - Portugal | Sedov - Russie | Shtandart - Russie | Stad Amsterdam - Pays Bas | Tarangini - Inde |

 


Thèmes associés  >>> | Fleuve Garonne à Bordeaux | La fête du fleuve | Balades et Croisières sur la Garonne |
| Croisières Burdigala | Bordeaux River Cruise | Escales navires de croisière |
| Colbert le navire Musée sur les quais | Les ponts de Bordeaux |