Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | À propos du site | L'auteur | Projets | Liens régionaux   

Les Grands Voiliers à Bordeaux Fête le Vin

La dernière étape de la Tall Ships Regatta 2018

Quais de Bordeaux la Belle Poule, le Tarangini et le Kaskelot | Photo Bernard Tocheport

 

 

 

| Voiliers et vieux gréements sur la Garonne | Grands voiliers à Bordeaux en 1990 | Bordeaux grands voiliers 2018 |
| L'Hermione à Bordeaux | Le Kruzenshtern 4 mâts Russe | Tarangini 3 mâts Inde |

 

Thèmes associés  >>>| Fleuve Garonne à Bordeaux | La fête du fleuve | Balades et Croisières sur la Garonne |
| Croisières Burdigala | Bordeaux River Cruise | Escales navires de croisière |
| Colbert le navire Musée sur les quais |Les ponts de Bordeaux |  

 

 

Une trentaine de voiliers réunis dans le port de la lune

Les marins du Tarangini su rles mâts pour leur parade de départ | Photo Bernard TocheportLa Fête du vin 2018 était associée à une étape de la Tall Ships Regatta. Pour l'occasion une trentaine de voiliers se sont retrouvés à Bordeaux. Le 4 mâts Russe Kruzenshtern (second plus grand voilier du monde qui était déjà venu à Bordeaux en 1990 pour les Grands Voiliers de la Cutty Sark a fait un retour très remarqué.

 

Les visiteurs ont aussi pu découvrir le Tarangini venu d'Inde, le Kaskelot trois mâts barque du Royaume uni, l'Hermione, le Morgenster brick des Pays bas, l'élégante Etoile du Roy ou encore El Galéon venu d'Espagne. Sans oublier La Belle Poule, l'Arawak, l'Atyla le Biche, le De Gallant, le Sinbad, le Vera Cruz et tant d'autres...

 

Au cours de ces quatre jours de fête j'ai réalisé un grand nombre de photos de la plupart des voiliers, petits ou grands, venus d'ailleurs ou venus de France. Photos des voiliers les long des quais, photos prises à bord de certains d'entre eux, photos des équipages ou encore photos de la parade le jour du départ ... Progressivement, au fur et à mesure du traitement de ces images je viendrai compléter cette page. Les visiteurs intéressés par cet aspect de la fête du vin et celles et ceux qui ont vibré devant les vieux gréements venus à Bordeaux sont invités à venir régulièrement sur cette page dans les semaines à venir.

 

Les voiliers Kruzenshtern, El Galéon et Belem à Bordeaux  | Photo Bernard Tocheport

 

Sur cette page :

Bordeaux face à la place de la bourse les voiers Vera Cruz, Atyla et Arawak | Photo Bernard Tocheport

A propos de la Tall Ships Regatta

Carte Tall Ships Regatta 2018 BordeauxLors de l'édition de Bordeaux Fête le Vin 2018 il a souvent été question de la Tall Ships Regatta. Pour les non initiés, les Tall Ships Regatta sont des courses nautiques de grands voiliers qui encouragent l’amitié internationale et la formation des jeunes à la navigation.

 

Dans ce cadre, des régates sont organisées chaque année à travers le monde avec plusieurs centaines de milles marins à parcourir et des festivités à chaque étape. Il est intéressant de savoir que plus de la moitié de l’équipage de chaque bateau participant aux courses est composé de jeunes à partir de 15 ans.

 

En 2018, Bordeaux était la destination finale de la Tall Ships qui est baptisée The Three Festivals. La course partait de Liverpool, elle faisait escale à Dublin avant d'arriver à Bordeaux juste à temps pour participer à Bordeaux Fête le Vin. 

 

Parmi les voiliers participant à la course citons : Le Belem, De Gallant, Le Morgenster, le Royal Helena, l'Arawak, l'Atyla, la Belle Poule, la Malouine et le Juan de Langara

 

 

Bordeaux et les grands voiliers un lien historique qui perdure

L'histoire de Bordeaux, et du commerce de ses vins, est intimement liée à celle de la navigation sur son fleuve. Lors de Bordeaux Fête le Vin 2018, une exposition intitulée "Voguent les vins - une histoire bordelaise" montrait qu'aussi loin que l'on puisse remonter dans le cours de l'histoire Garonne et vin formaient un duo indissociable.

 

Concernant l'attrait pour les navires, cette citation du Maréchal Brune datée de 1788 en est une parfaite illustration : J'aperçois dans le lointain comme une forêt d'arbres forts élevés, dépouillés de leur verdure. Ce sont les mâts des vaisseaux des différentes nations qui commercent avec la capitale de la Guyenne. La variété des formes des bâtiments, les pavillons divers, l'activité des matelots sont, après la mer, ce qui m'a le plus étonné de ma vie."

 

Les bordelais les plus anciens ont conservé en mémoire la période où les grues du port de Bordeaux étaient encore sur les quais où aujourd'hui l'on peut se promener, mais aussi du fleuve ou les bateaux se bousculaient.  

 

Le souvenir vivace de la Cutty Sark à Bordeaux en 1990

Depuis cette période, un évènement avait aussi marqué les esprits, le rendez-vous des Grands Voiliers pour une course qui en 1990 s'appelaient alors la Cutty Sark. Le nom d'un grand voilier britannique, mais aussi le nom d'une marque de whisky qui était alors le sponsor de la course. 

 

1990 alignement grands voiliers à Bordeaux

 

 

Tous les bordelais ayant connu l'étape de la Cutty Sark en 1990 rêvaient, sans trop y croire, du retour à Bordeaux des grands voiliers depuis cette époque. Un souhait qui a été comblé avec les nombreux voiliers présents durant cette Fête du Vin 2018. Il sera d'ailleurs sans doute difficile dans les prochaines années d'envisager une fête du vin qui ne soit pas associée à quelques voiliers...

 

Belem, Belle Poule, Kruzenshtern, de la Cutty Sark à la Tall Ships Regatta

 

kruzenshtern à Bordeaux en 1990

 

 

 

Bordeaux 1990, le Kruzenshtern revient pour la Fête du Vin 2018 | Photo Bernard Tocheport

Le 4 mâts Russe KRUZENSHTERN second plus grand voilier du monde (derrière le Sedov venu lui aussi en 1990), qui avait été plébiscité lors de l'étape de la Cutty Sark à Bordeaux n'était plus revenu dans le port de la lune. Son retour était donc très attendu et en 2018 la longueur des files d'attente qui se sont formées pour pouvoir le visiter ont pu témoigner que son intérêt était toujours aussi grand pour le public.

 

Il disposait d'ailleurs d'un emplacement de choix, face à la place des Quinconces. Juste à côté de la Grande roue et bénéfiiant d'un éclairage de ses mâts, il s'est invité dans les photos nocturnes lors du spectacle pyrotechnique "les Feux du dragon".

(Photo du Kruzenshtern faite à Bordeaux en 1990 lors de la Cutty Sark)  

 

Avec le BELEM et la BELLE POULE, le KRUZENSHTERN était ainsi le troisième voilier a voir participé aux 2 manifestations avec 28 ans d'écart.

 

Kruzenshtern Bordeaux et les Feux du dragon | Photo Bernard Tocheport

 

Présentation de tous les voiliers par catégorie

Longueur de coque, nombre de mâts, forme des voiles... la diversité des voiliers et vieux gréements est si importante qu'il peut être difficile de les comparer. Il est donc utile de savoir qu'il existe plusieurs catégories répondant à des critères bien précis et qui permettent de les distinguer. Chacun, selon ces critères, peut ainsi être situé dans l'une des 4 classes existantes.

 

La longueur de coque souvent désignée par le terme LOA correspond à la longueur mesurée entre la proue et la poupe. Cela à l'exclusion du beaupré, du bout dehors et de toute extension ajoutée à la proue ou à la poupe du navire.

Les voiliers de la classe A

Il s'agit de tous les voiliers à "phares carrés" de plus de 40 mètres de longueur de coque. Dans cette catégorie des voiliers à phares carrés on trouve les bricks, les bricks goélette, les 3, 4 et 5 mâts barques ainsi que les 3 mâts goélette. Parmi les voiliers venus à Bordeaux lors de la Fête du Vin, ils sont huit à entrer dans cette classe.

 

 

  • Belem : le trois mâts barque fidèle à Bordeaux que l'on ne présente plus  BELEM naviguant sur la Garonne -  photo 33-bordeaux.com
  • El Galeón : Galion-Brick réplique d’un galion espagnol du XVIIe siècle que l'on reconnaitra à sa coque en bois aux formes arrondies avec ses voiles blanches carrées  
  • Etoile du Roy : Frégate trois mats carrés qui est la réplique d'un trois-mâts du XVIIIe siècle que l'on reconnaitra à sa coque trapue jaune et noire 
  • Hermione : Frégate trois mats carrés la célèbre réplique de la Frégate de Lafayette que les bordelais ont déjà pu admirer et qui se caractérise par sa coque bleu roi, jaune et noir
  • Kaskelot : trois mâts barque qui a été construit au Danemark (Kaskelot signifiant cachalot en Danois) qui est aujourd'hui sous les couleurs du Royaume Uni. Il est reconnaissable à sa coque noire épaisse et à des voiles carrés.
  • Kruzenshtern : Quatre mâts barque Russe conçu en 1926 qui avec ses 114 mètres est le second plus grand voilier au monde. Ce sera la plus grand à Bordeaux. Il est facilement identifiable à ses 4 mâts, à sa coque noire et à ses faux sabords qui peuvent donner de loin l'impression que le voilier est armé de canons.
  • Morgenster : Brick élégant venant des Pays Bas et dont le nom signifie "Etoile du matin". Pour le reconnaître il suffit de se souvenir qu'il s'agit du seul 2 mâts à coque noire avec une fine bande jaune.
  • Tarangini : Trois mâts barque ayant son port d'attache à Cochin en Inde. Le Tarangini ayant la particularité d'avoir en 2003 remporté le premier pour sa première participation à une des Tall Ships Races qui était organisée aux États-Unis. Facilement identifiable car il est tout blanc et sa voilure est triangulaire.
Les voiliers de la classe B

 

 

 

 

Ce sont des voiliers à gréement traditionnel, d'une longueur de coque de moins de 40 mètres et de longueur à la flottaison d'au moins 9,14m. Ces voiliers sont majoritairement constitués de voiles auriques dont font partie le goélettes à huniers, les dundees et les cotres à hunier. A bordeaux ils étaient 17 à entrer dans cette classe.

 

  • Arawak : Ketch aurique. Un voilier que les bordelais connaissent bien pour le voir régulièrement ammarré au ponton de Lormont. Ce survivant de la flotte des navires de pêche au thon se consacre désormais à l’insertion sociale et à l’initiation à la navigation à l’ancienne. Il est facilement identifiable par sa coque en bois bleu et blanche.
  • Argo II : bac sardinier
  • Atyla : Goélette à hunier du Vanuatu (Océanie). Déjà venu à Bordeaux en septembre 2017 l'Atyla est le seul deux-mâts à coque rouge.
  • Belle Poule  : Goélette à hunier. Basée à Brest, la Belle Poule était déjà venue à Bordeaux pour la Cutty Sark en 1990. Elle était alors accompagnée de sa sœur jumelle l'Etoile. Il s'agit d'un bateau de la Marine nationale.
  • Biche : Cotre aurique à tapecul. Dernier survivant des Thoniers-Dundée de l’Atlantique, il a été construit en 1934 aux Sables d’Olonne. Pour le distinguer, il est doté de voiles blanches et rouges.
  • De Gallant : Goélette à deux mâts des Pays Bas lancée en 1916 qui était à l'origine destinée à la pêche au hareng. C'est aujourd'hui un navire d'entrainement à la voile que l'on reconnait à sa coque en acier peinte en bleu cobalt.
  • Etoile Molène : Dundee thonier mixte de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Construit à Camaret en 1954 l'Etoile Molène revient de loin car après avoir été désarmé et avoir coulé il a été totalement restauré. C'est le seul à avoir des voiles jaune et orange.
  • La Nébuleuse : Cotre à tapecul. Après sa première mise à l'eau en 1949, La Nébuleuse a été un vaillant thonier en été et une drague en hiver. Aujourd'hui c'est un voilier classé Bateau d’Intérêt Patrimonial que l'on reconnait à ses voiles bleu-blanc-orange.
  • Le Renard : Cotre corsaire à hunier. Réplique d'un bateau corsaire construite en 1991 sur des plans datant des XVIIIe et XIXe siècles qui est basé à Saint Malo. Le seul bateau à coque jaune avec une large bande noire sur toute sa longueur.
  • Mehalah : Cotre aurique
  • Minahouet II : Cotre à tapecul
  • Old Poppa : Cotre aurique
  • Sinbad : Goélette que les bordelais ont souvent eu l'occasion de voir naviguer sur la Garonne.
  • Vera Cruz : Caravelle. Une réplique des caravelles imaginées par les Portugais vers 1430 pour leurs grandes explorations. On peut le reconnaitre à ses deux voiles triangulaires avec la Croix du Christ dessinée.
Les voiliers de la classe C

Il s'agit de voiliers à gréement moderne sans spinnaker, de moins de 40 mètres de longueur de coque et d'une longueur à la flottaison d'au moins 9,14. Dans cette catégorie le plan de voiles est principalement constitué de voiles bermudiennes. Un voilier répond à ces critères.

  • Hosanna : Sloop
Les voiliers de la classe D

Ce sont aussi des voiliers à gréement modernes, cette fois ci avec spinnaker, de moins de 40 mètres de longueur de coque et d'une longueur à la flottaison d'au moins 9,14m. Quatre voiliers entrent dans cette classe :

  • Figaro :
  • Le Voyageur :
  • Penduick II : Ketch
  • Penduick VI : Ketch

 

  • La Miole : Miole

 

 

 

Haut de page 

 

 

 

El Galéon, Etoile du Roy, Kruzenshtern... des voiliers à visiter !

Durant la fête il était possible de visiter la plupart des grands voiliers. Deux formules étaient proposées aux visiteurs, visites payantes sur réservation le matin (rapidement complètes pour la plupart) et visites gratuites l'après midi. 

 

Une page spéciale voiliers à Bordeaux bientôt disponible

 

Ayant réalisé de nombreuses photos lors de la présence des Grands Voiliers pour cette fête du vin, je prépare une page spéciale qui devrait être disponible prochainement.

 

 

 

Les différents bateaux que l'on pouvait visiter : l'Etoile du Roy au ponton Jean Jaurès, le Kruzenshtern quais Quinconces, le BELEM et El Galéon quais Bourse Maritime, De Gallant, Nébuleuse et Biche au Ponton Ariane ainsi que Morgenster et Etoile Molène au ponton Albert Londres.  

El Galéon, un Galion-brick espagnol

 

El Galéon est la réplique d'un galion espagnol du XVIIe siècle. Construit à l'initiative de la fondation Nao Victoria cette réplique a suscité l'enthousiasme de toute l'Espagne. Comme c'était le cas pour les galions de l'époque, El Galéon et sa coque en bois aux originales formes arrondies navigue à travers les océans les mers et les détroits.

 

 

 

 

L'Etoile du Roy frégate trois-mâts carré

 

L'Etoile du Roy est la reconstitution d'une frégate britannique de 1745 qui était présente au début du XIXe siècle à la Bataille de Trafalgar. 

 

 

 

Kruzenshtern : le 4 mâts-barque de Russie, et le plus grand à Bordeaux

/!\ Note : le Kruzenshtern est présenté de façon plus détaillées sur une page spéciale.

 

 

Quatre mâts barque Russe conçu en 1926 à l'origine sous le nom de Padua, qui avec ses 114 mètres est le second plus grand voilier au monde. C'est le plus grand à Bordeaux. Il est facilement identifiable à ses 4 mâts, à sa coque noire et à ses faux sabords qui peuvent donner de loin l'impression que le voilier est armé de canons.

 

 

 

 

 

 

 

Le Morgenster élégant brick des Payas Bas

 

Un dramatique accident étant survenu à son bord durant sa présence à Bordeaux, le Morgenster n'était pas ouvert à la visite.

L'Hermione avec quelques jours d'avance

En amont de la fête du Vin, l'Hermione a fait une escale de quelques jours à Bordeaux.

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

 

En ville la parade musicale des équipages et des confréries

 

Parade des confréries Bordeaux Fête du vin 2018 | Photo Bernard Tocheport 

L'association du vin et et des grands voiliers caractérisait l'édition 2018 de Bordeaux Fête le Vin. Au son des fanfares et bandas les bordelais ont pu assister au défilé des confréries du vin accompagnées par les équipages des grands voiliers. Ces équipages composés de militaires, "gazelles de la mer" (sur le Belem) et trainees représentant leurs pays respectifs. Russie, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Espagne, Inde ainsi que de grands ports français.  

 

 

 

Le départ de la parade s'est effectué au miroir d'eau. L'itinéraire a ensuite emprunté le cours du Chapeau rouge, la place de la Comédie, avant de rejoindre la place des Quinconces le temps d'une photo souvenir réalisée devant la Colonne des Girondins.

 

 

 

 

Haut de page

 

 

 

La parade de départ avec la pluie en trouble fête

 

La fête s'annonçait belle, il était même prévu un survol de la Patrouille de France pour accompagner le départ de tous les voiliers. La météo en a décidé autrement et la venue des Alpha jets a finalement été annulée. C'est sous une pluie persistante, un temps de marin disaient certains, que les bateaux ont quitté le port de la lune.

 

C'est le Kruzenshtern qui quelques heures avant les autres a franchi le pont Chaban Delmas et le pont d'Aquitaine. La parade a bien eu lieu, mais la fête a tout de même été moins belle qu'elle aurait pu l'être sous un beau ciel bleu. Les trois derniers bateaux qui ont attendu le lendemain pour leur départ auront de ce point de vue eu plus de chance. 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

| Voiliers et vieux gréements sur la Garonne | Grands voiliers à Bordeaux en 1990 | Bordeaux grands voiliers 2018 |
| L'Hermione à Bordeaux | Le Kruzenshtern 4 mâts Russe | Tarangini 3 mâts Inde |

 

Thèmes associés  >>>| Fleuve Garonne à Bordeaux | La fête du fleuve | Balades et Croisières sur la Garonne |
| Croisières Burdigala | Bordeaux River Cruise | Escales navires de croisière |
| Colbert le navire Musée sur les quais |Les ponts de Bordeaux |  

 

 

 

 

 

 

Haut de page