Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | Agenda 33-Bordeaux | Fêtes Foires & Salons |    

Vieux gréements à Bordeaux : le Marité

Un voilier trois-mâts Goélette Français 

Voilier Marité arrivant à Bordeaux

 

 

 

| Voiliers et vieux gréements sur la Garonne | Grands voiliers à Bordeaux en 1990 | Bordeaux grands voiliers 2018 |

Grands Voiliers à Bordeaux - liens pages spéciales| Alexander Von Humboldt 2 - Allemagne | Cisne Branco - Brésil | Cuauhtémoc - Mexique | Dar Mlodziezy - Pologne | El Galéon - Espagne | Etoile du Roy - France | Hermione - France | Kruzenshtern - Russie | Marité - France | Mir - Russie | Morgenster - Pays Bas | Santa Maria Manuela - Portugal | Sedov - Russie | Shtandart - Russie | Stad Amsterdam - Pays Bas | Tarangini - Inde |

 


Thèmes associés  >>> | Fleuve Garonne à Bordeaux | La fête du fleuve | Balades et Croisières sur la Garonne |
| Croisières Burdigala | Bordeaux River Cruise | Escales navires de croisière |
| Colbert le navire Musée sur les quais | Les ponts de Bordeaux |

 

 

 

Deux visites à Bordeaux, pour la Fête du fleuve 2017 puis en 2018

 

 

Le trois-mâts Marité est venu une première fois à Bordeaux en mai 2017 à l'occasion de la Fête du Fleuve. Ouvert à la visite, il assurait la promotion et présentait une exposition en faveur de l'UGPBAN (Union Groupe Production Bananes Guadeloupe Martinique).

 

 

La dernière venue du Marité dans le port de la lune a eu lieu en avril 2018. 

 

 

Le Marité de Granville devant le pont de pierre à Bordeaux | Photo Bernard TocheportUn trois-mâts goélette basé à Granville

Le voilier Marité est un trois-mâts de type goélette qui a été construit dans les chantiers de Fécamp en 1921. Sa longueur hors-tout est de 44,90 m, sa largeur de 8 mètres pour un tirant d’eau de 3,60 m. Répartie en 16 voiles, sa surface de voilure est de 650m². Il est équipé d'un moteur de 450 cv. 

 

Son port d'attache actuel est Granville, et il s'agit du dernier terre-neuvier français qui soit encore en état de naviguer. 

Un peu d'histoire, et l'origine du nom Marité

La coque d'origine, telle qu'elle avait été construite, était destinée à devenir un bateau pour pêcher des harengs. Le tout premier acquéreur de cette coque, Charles Le Borgne, a fait réaliser d'importants travaux qui ont permis de transformer le navire en terre-neuvier. Marie Thérèse Le Borgne, la fille de cet armateur, était la marraine lors de l'inauguration en 1923.

 

Son prénom était alors tout désigné pour être attribué au bateau. L'histoire nous apprend qu'un autre bateau portait déjà le nom de Marie Thérèse et que pour éviter une confusion c'est le diminutif de ce prénom qui a finalement été adopté. C'est ainsi que le voilier a pris le nom de Marité.

 

 

Danemark, Suède et à nouveau France 

Le Marité sera vendu une première fois en 1930 à un armateur du Danemark. Il connaitra ensuite un parcours chaotique assez semblable à de nombreux bateaux au cours de cette période. Lors de ces différents épisodes, il sera également équipé d'un moteur. Pêche à la crevette, au hareng, cabotage, transport de marchandises, croisière... Il changera plusieurs fois de vocation, de propriétaire et de nation. Après un épisode Suédois, le Marité retrouvera finalement la France en 2004. 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un temps plateau de télévision pour Thalassa 

Les téléspectateurs de l'émission Thalassa de Georges Pernoud se souviendront sans doute qu'à cette période le Marité était aussi devenu un temps le plateau de l'émission.

Une longue période de restauration avant de revenir tel qu'on le connait aujourd'hui

A partir de 2006, le Marité entrera dans une longue période de restauration. Une période d'autant plus longue que son état s'avèrera plus dégradé en profondeur que cela avait été imaginé lors des premiers diagnostics. C'est ainsi qu'un retard imprévu contrainra le Marité à renoncer à sa participation programmée pour l'Armada 2018 de Rouen.

 

Entre sa sortie de la forme de radoub en 2009, les travaux permettant de l'équiper de mature et gréement, différents travaux d'électricité et d'aménagement intérieur, il faudra attendre juin 2011 pour que le Marité rejoigne enfin son port d''attache actuel de Granville. 2012 sera véritablement l'année du renouveau avec sa participation au rassemblement de Brest.

 

 

La restauration du Marité en quelques chiffres 

Pour les bois utilisés, le site officiel du Marité nous apprends que ce sont 450 m3 d’iroko qui ont été utilisés pour les bordages immergés, le pont, et quelques pièces majeures dont l’étambot et l’étrave. 450 m3 de chêne ont aussi utilisés ainsi que du mélèze.

 

 

 

 

| Voiliers et vieux gréements sur la Garonne | Grands voiliers à Bordeaux en 1990 | Bordeaux grands voiliers 2018 |

Grands Voiliers à Bordeaux - liens pages spéciales| Alexander Von Humboldt 2 - Allemagne | Cisne Branco - Brésil | Cuauhtémoc - Mexique | Dar Mlodziezy - Pologne | El Galéon - Espagne | Etoile du Roy - France | Hermione - France | Kruzenshtern - Russie | Marité - France | Mir - Russie | Morgenster - Pays Bas | Santa Maria Manuela - Portugal | Sedov - Russie | Shtandart - Russie | Stad Amsterdam - Pays Bas | Tarangini - Inde |

 


Thèmes associés  >>> | Fleuve Garonne à Bordeaux | La fête du fleuve | Balades et Croisières sur la Garonne |
| Croisières Burdigala | Bordeaux River Cruise | Escales navires de croisière |
| Colbert le navire Musée sur les quais | Les ponts de Bordeaux |

 

 

 

 

 

 

Haut de page