Regards photographiques sur Bordeaux et la Gironde

Accueil | À propos du site | L'auteur | Projets | Liens régionaux   

2010 Bordeaux and Cow : histoire de vaches

Reportage spécial Cow Parade 2010 à Bordeaux  

Pour retrouver toutes les vaches qui ont été exposées et connaître le montant des enchères remportées pour chacune des vaches vendues, consultez les pages de présentation à l'aide du menu ci dessous : un clic vous amène sur chacune des pages riches en photos et anecdotes

 

Bordeaux & Cow : les vaches éloignées Accès aux pages des vaches de Bordeaux

6 pages pour retrouver les vaches en ville

 

 

Actualité 2012

La Cow Parade est à Toulouse

du 31 aout au 18 octobre 2012

En 2012 la Cow Parade  revient en France et à nouveau dans le Sud Ouest mais cette fois ci à Toulouse. Nul doute que nombreux seront les Toulousains qui trouveront un intérêt à consulter les 6 pages du dossier que j'ai consacré à la version bordelaise de 2010 afin d'avoir une petite idée de ce qu'était alors l'ambiance en Gironde.

52 vaches sur la place du Capitole ... puis en ville 

 

Clin d'œil de l'histoire, je réside à seulement une petite quinzaine de kilomètres de Toulouse et c'est à la faveur de quelques weekends que j'ai réalisé en 2010 mon reportage à Bordeaux. C'est d'ailleurs aujourd'hui le seul site Internet qui présente encore la totalité des vaches exposées à Bordeaux en s'intéressant aux artistes qui les ont réalisées, à leur environnement en situation, à l'ambiance et enfin aux montants recueillis lors de la vente aux enchères finales.

 

 

Un aperçu des vaches exposées à Toulouse

Il aurait été paradoxal que résidant près de Toulouse je n'aille pas à la rencontre des vaches sur la place du Capitole. Bien que ce site soit spécifique à Bordeaux, je vous propose une petite sélection des photos réalisées. Les bordelais qui se sont intéressés à des degrés divers (artistes, sponsors, public ...) à la Cow Parade 2010 éprouveront peut être ainsi  l'envie de faire le déplacement pour venir découvrir les réalisations toulousaines.

 

Toulouse, des vaches vandalisées ... et une vache "volée" retrouvée !

Cow Parade Toulouse vache Je ne m'appelle pas Chantal mais j'aime le CantalComme cela avait déjà été le cas lors des précédentes éditions, plusieurs vaches ont déjà été vandalisées et une vache disparaissait mystérieusement quelques jours de son emplacement place Saint Etienne. 

 

La vache portant le numéro 44 "Je ne m'appelle pas Chantal mais j'aime le Cantal" qui ne s'était pas "égarée" toute seule (elle avait été arrachée de son socle de Cantal) a été retrouvée rue Ozenne. La "vache gourmande" portant le numéro 36 s'est retrouvée les pates en l'air devant le restaurant l'Entrecôte tandis que la vache numéro 49 "Cow Boy" a perdu ses pistolets.

 

Pour réduire les risque de dégradations, on se souvient qu'à Bordeaux une partie des vaches avaient en fin de Cow Parade été regroupées au jardin public. C'est la même démarche qui vient d'être adoptée à Toulouse. Ainsi le jardin des plantes accueille désormais 37 vaches sur les 52 de la Cow Parade.

 

 

 

L'origine de la Cow Parade : présentation

Le passant ou le touriste Bordelais de l'été 2010 pouvait légitimement être surpris de se retrouver, ici ou là en ville, nez à nez avec une vache. Rencontre d'autant plus insolite que notre vache des villes présentait une robe assez différente de ses congénères "blondes d'Aquitaine", "Normandes" ou "Charolaises". Un bien étrange ruminant se trouvant en ville fort éloigné de ses verts pâturages habituels.

 

Les vaches de la Cow Parade à Bordeaux

D'où viennent-elles, où vont-elles ?

Cow Parade de Bordeaux : vache sur les quais pendant la fête du vinC'est à Zurich en 1998 que sont apparues pour la première fois ces bien étranges créatures au look improbable. Depuis il y a eu une 58 "escales" Cow Parade dans le monde qui se sont déroulées dans des capitales ou de  grandes villes : Chicago, New York, Houston, Sidney, Londres, Buenos Aires, Athènes ... En 2010, la Cow Parade était ainsi accueillie à Rome, à Tunis, à Margaret River en Australie et donc à Bordeaux pour la France ou elle prenait l'appellation "Bordeaux and Cow".

 

L'idée est la suivante, des vaches en taille réelle sont conçues en résine de couleur blanche et dans 3 postures différentes debout, couché ou en train de brouter. Elles sont ensuite achetées par de grandes entreprises qui les confient à des artistes. Sculpteurs, peintres et autres designers qui vont alors décorer et transformer la vache en une œuvre unique. Viendra ensuite le temps de présenter au public le fruit du travail des artistes.

La préparation des vaches avant leur exposition en ville

Ce sont des artistes de toutes origines, peintres, sculpteurs, graphistes, photographes ... qui ont préparé selon leur inspiration les vaches qui ont ensuite participé à la Cow Parade. C'est dans un atelier situé à la Bastide qu'ont été réalisées la plupart des vaches. Elles sont de toutes les couleurs et dans toutes les positions, vache aux sabots vernis, vache en scooter ou sur un tonneau, vache guitariste, toutes étaient fin prêtes pour le jour venu rejoindre leur quartier d'été.

 

Une première à Bordeaux : un tour de ville 

 

D'histoire de Cow Parade on n'avait jamais vu cela. C'est en effet la première fois que les vaches décorées se sont offert, en troupeau, un tour de leur ville d'accueil en camion [© photos Philippe Jérusalem].

 

 

 

Le feuilleton de l'été 2010 !

Les vaches étant exposées un peu partout en ville, sur les quais, au jardin public, sur les places ou dans les rues, un plan intitulé "circuit des vaches" était mis à la disposition du public. Plan en main, il suffisait alors de partir à la rencontre d'un maximum de vaches possibles. 33-bordeaux a pleinement joué le jeu, et c'est ainsi que vous pouvez retrouver la totalité des vaches dans notre dossier spécial. 

Pas de fin tragique ensuite, mais une action généreuse

Soyons rassurés, toutes ses vaches qui ont au cours de l'année 2010 agrémenté nos paysages citadins n'ont pas connu une fin tragique dans un quelconque abattoir, bien au contraire. Après avoir été exposées, elles sont reparties en atelier pour se refaire une beauté et reprendre un petit coup de maquillage. Les vaches ont ensuite été vendues aux enchères. Il parait même que parfois ce sont les entreprises propriétaires qui ne pouvant se résoudre à leur départ les ont rachetées.! 

A Bordeaux : la Banque Alimentaire de la Gironde

Il est important de noter que 50% des sommes qui sont ainsi été récoltées lors de ces ventes aux enchères sont ensuite reversées à une œuvre caritative. Pour la "Cow Parade" de Bordeaux, c'est la Banque alimentaire de la Gironde qui en a été la bénéficiaire. 

 

 

 

 

Suivez les vaches, suivez les flèches

Les vaches de la Cow Parade à Bordeaux

 

 

Vente aux Enchères Cow Parade BordeauxCombien a rapporté la vente aux enchères des vaches ?

C’est donc sur la vente aux enchères que s’est terminée la Cow Parade de Bordeaux. Il s’agissait pour les vaches de la dernière opération de séduction en direction de leurs nouveaux acquéreurs. L’enjeu était d’autant plus important que, rappelons le, cinquante pour cent des sommes récoltées étaient destinées à la Banque alimentaire.  

190 000 Euros pour la Banque Alimentaire et une « cuisine solidaire »

Au final, la vente a rapporté 353 600 Euros et ce sont donc 180 000 Euros qui vont être reversées à la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde donc l’objectif est de créer une « cuisine solidaire ». 

 

Le Président de la Banque Alimentaire de Bordeaux, Georges Viala, confirme « cette vente était très importante dans la mesure où nous cherchions à construire cette Maison du Partage depuis plusieurs années, mais nous n'avions pas les moyens de le faire » et il conclue « Grâce à cette vente nous allons enfin pouvoir concrétiser notre projet qui devrait voir le jour fin 2011 ! »  

Le record pour « une jolie fleur dans une peau d'vache » et 10 000 euros pour une vache absente

Sous l’impulsion et l’enthousiasme du commissaire priseur Alexeï Blanchy , les enchères se sont envolées pour plusieurs vaches qui ont atteint ou dépassé les 10 000 Euros (VPLY 8.15 dite la Marguerite, la vache à l'eau, Gabrielle, la vache Landaise, Perpette).« Une jolie fleur dans une peu d’vache », œuvre du peintre sculpteur Louis Lopez,

 qui était exposée au bout des allées de Tourny a été adjugée au prix record de 14 000 Euros.  

 

On se souvient que la vache Marine, la vache du FC Girondins de Bordeaux a disparu de son emplacement une nuit du début aout et que l'on ne l'a plus revue depuis. Malgré son absence, Jean Louis Triaud s'en est porté acquéreur pour la somme de 10 000 €. Elle a toutefois été retrouvée quelques temps après la fin de la Cow Parade

 

 

 

 

Thèmes associés  >>>| Agenda 33-bordeaux | Fêtes foires et salons | La fête du fleuve | La fête du vin |

 

Archives reportages photos : | Bordeaux Fête du fleuve | Les GRANDS VOILIERS à Bordeaux en 1990 |
| Bordeaux Fête du Vin |Centenaire Aviation 2010 | 2010 : 17  Montgolfières Bordeaux | Les Epicuriales |
| Evento 2009 | 2010 : Cow Parade à Bordeaux | 2011 Année du Fleuve |